le direct Musique sacrée

Coronavirus : explosion du nombre de « nouveaux précaires » en France

Le Secours populaire a enregistré une explosion des demandes d’aide alimentaire pendant le confinement, où près d’un requérant sur deux était un nouveau venu, selon le dernier baromètre de l’association publié mercredi 20 septembre 2020. 

Le Secours populaire
Le Secours populaire a été sollicité par près de 1 270 000 personnes pendant le confinement.

Pendant les deux mois du confinement, 1.270.000 personnes ont sollicité l’aide du Secours populaire dans ses permanences d’accueil – contre 3,3 millions sur toute l’année 2019. Parmi ces demandeurs, 45% étaient jusque-là inconnus de l’association, indique son baromètre annuel réalisé avec Ipsos.

« Nous n’avons jamais vécu une situation pareille depuis la Deuxième Guerre mondiale, et il y a urgence », affirme Henriette Steinberg, secrétaire générale de l’association . « Beaucoup n’avaient jamais demandé d’aide à personne. Et là, non seulement ils n’ont plus de quoi se nourrir, mais ils ne peuvent plus payer leur loyer ni l’électricité ».

 

 

Dans les rues de Paris, les files d’attente pour les distributions alimentaires continuent de s’allonger, face à l’afflux inédit de nouvelles personnes venant s’ajouter aux précaires dont la situation a empiré. Familles monoparentales, personnes âgées, étudiants, mais aussi intérimaires, ou travailleurs indépendants: personne ne semble plus à l’abri de la précarité, selon le Secours populaire.

« Ce qui nous inquiète particulièrement, c’est la fermeture de petites entreprises, comme celles du bâtiment ou de la restauration qui représentent beaucoup d’emplois et qui sont obligées de licencier », poursuit Mme Steinberg.« Vous n’avez qu’à regarder le nombre de rideaux baissés qui n’ont pas rouvert après le déconfinement », dit-elle.

Selon l’ONU, à l’échelle mondiale, la pandémie de Covid-19 pourrait faire basculer plus de 130 millions de personnes supplémentaires dans la faim chronique d’ici à la fin de l’année.

Avec AFP

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *