le direct Musique sacrée

La Manif Pour Tous retourne dans la rue en octobre

Le mouvement associatif unitaire « Marchons enfants ! », lié à la Manif Pour Tous, prépare une manifestation contre le projet de loi bioéthique, le 10 octobre 2020 – avant la seconde relecture du texte par le Sénat.

Un carte interactive pour retrouver les différents lieu de manifestations du 10 octobre. 

Des modifications dans le projet de loi

Alors que la commission spéciale l’avait validée, l’Assemblée nationale a rejeté en deuxième lecture la technique de réception des ovocytes de la partenaire (Ropa), qui autorise le don de gamètes entre deux femmes d’un même couple si l’une d’elle souffre d’infertilité. Bertrand Lionel-Marie, vice-président des Associations familiales catholiques avait d’ailleurs dénoncé la collecte des gamètes par des établissements privés, « si cette loi est votée, le système marchand va encore plus se développer… Comment peut-on priver un enfant de père et allonger dans le même temps le congé paternité ? ».

De son côté, Caroline Roux, délégué général adjointe d’Alliance Vita, s’indigne  » En seconde lecture, il y a eu des mesures extrêmement choquantes qui ont été votées, notamment de rajouter le critère de détresse psycho-sociale pour avoir recours à des avortements pendant les neuf mois de la grossesse. » Selon elle, la souffrance des femmes ne doit pas être ignorée mais l’avortement ne doit pas être la seule solution.

Une opposition à la promotion de la GPA

Depuis le début des débats à propos de la loi bioéthique, le gouvernement décrit la gestation pour autrui comme « la ligne rouge à ne pas franchir ». Emmanuel Macron affirme qu’il ne souhaite pas légaliser la GPA. Pourtant le mouvement « Marchons enfants ! » pointe certaines incohérences, notamment avec la tenue du salon Désir d’enfants le 5 et 6 septembre 2020, analysé comme le promotion de la GPA à l’étranger.

« Nous avons saisi le Tribunal administratif de Paris à deux reprises, nos requêtes ont été balayées. Donc cela veut dire que les autorités ont acceptées pour la première fois le business de la fertilité », développe Olivia Sarton, directrice scientifique de l’association Juristes pour l’enfance.

Manifestation prévue le 10 octobre

L’objectif du mouvement « Marchons enfants ! » reste à terme le retrait du projet de loi bioéthique. Cependant, les dés semblent déjà jetés puisque le projet a été adopté par deux fois par l’Assemblée nationale, et une première fois par le Sénat. Le texte devrait être étudié une seconde fois par le Sénat, après les élections sénatoriales du 27 septembre 2020 :  » Beaucoup d’articles disent que le projet de loi sera étudié en janvier 2021, mais nous sommes persuadés que ce sera bien avant. Emmanuel Macron a tout intérêt à faire passer le texte rapidement » considère Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous.

Le collectif a décidé de la tenue d’une manifestation le 10 octobre 2020, toutefois les nouvelles annonces d’Olivier Véran, ministre de la Santé, pose des problèmes d’organisations. En effet, dans les zones rouges renforcées, c’est-à-dire avec une forte circulation du virus, les rassemblements de plus de 10 personnes seront interdits à partir de lundi. Pour les événements majeurs, la limite passera de 5.000 à 1.000 personnes. Il s’agit de voir avec le préfet de police ce qu’il est possible de faire.

Pour Ludovine de La Rochère, la situation est claire : si manifester n’est pas possible, alors le gouvernement se doit de suspendre le vote de lois jusqu’à nouvel ordre, comme il l’avait fait mi-mars au moment du confinement.