le direct Musique sacrée

« Le Grand Témoin » – Jean-Pierre Versini-Campinchi : « le multiculturalisme me paraît complètement étranger à la France »

Créolisation, minorités, métissage… Jean-Pierre Versini-Campinchi, avocat depuis cinquante-cinq ans, doyen du barreau parisien et auteur de « Papiers d’identités » (Cerf) est l’invité de Louis Daufresne.

Papiers-d-identites« J’ai une identité plurielle, corse par mon père », explique Jean-Pierre Versini-Campinchi, « antillais par ma mère du côté de la traite négrière, c’était une Antillaise noire… ma mère était plus foncée d’épiderme que sa mère ». Une grand-mère, avocate à Paris en 1910, et morte à 27 ans de la tuberculose. La famille Versini-Campinchi est composée d’avocats depuis 200 ans.

La « créolisation » évoquée par Mélenchon ?  « Je n’ai pas compris ce qu’il entendait par ce terme », répond Jean-Pierre Versini-Campinchi, « j’ai toujours considéré que le métissage, par forcément ethnique mais culturel, pouvait être un avantage… En revanche, le multiculturalisme me paraît complètement étranger à la France ». Et l’avocat ajoute : « la France est multi-ethnique, le peuple français est une agglométration de petits peuples indépendants d’esprit et d’origine, qui ont constitué la Nation France,… je rejoins Victor Hugo qui disait que la France était une idée ».

Perpétuation de la mémoire de l’esclavage, utilisdation du mot « nègre »… Découvrez la suite de l’interview de Jean-Pierre Versini-Campinchi.