le direct Musique sacrée

Nous avons cinq défis à relever : la covid-19,  la crise économique, l’immigration, l’anarchie géopolitique, le réchauffement climatique.                      

Il faut faire face, nous le devons. Les défis à relever en cette rentrée. 

1-La covid-19,

En dehors des drames qu’elle suscite, c’est un catalyseur qui accentue ce qui touche l’économie, les problèmes mondiaux latents et le réchauffement climatique. L’OMS, « Organisation Mondiale de la Santé », se montre très pessimiste sur le présent et l’avenir du virus et ses conséquences. Le chef de l’OMS a appelé les gouvernements et les sociétés à se préparer à d’éventuelles futures pandémies qui pourraient survenir « dans n’importe quel pays à n’importe quel moment et tuer des millions de personnes parce que nous ne sommes pas préparés. Nous ne savons pas où ni quand la prochaine pandémie se produira, mais nous savons qu’elle aura un impact terrible sur la vie et l’économie mondiales », a-t-il averti.                                                                                                     

800 000 morts, c’est le dernier bilan de l’épidémie à l’échelle mondiale selon l’AFP. Le virus, apparu en Chine, continue de faire des ravages, notamment aux Etats-Unis, pays le plus touché, avec 180 000 décès, devant le Brésil (115 000 morts), le Mexique (60 000) et le Royaume-Uni (41 000). Plus de 23 millions de cas de Covid-19 ont par ailleurs été confirmés.

Ces derniers jours, l’OMS a fait de nombreuses recommandations, plaidant notamment pour « le port du masque aux enfants âgés de 12 ans et plus dans les mêmes conditions que les adultes ».

Par ailleurs, le directeur général s’est de nouveau exprimé, mais de façon optimiste en mettant une date de fin sur la pandémie. « Nous espérons en terminer  en moins de deux ans. Surtout si nous pouvons unir nos efforts« . « En utilisant au maximum les outils disponibles et en espérant que nous pourrons avoir des outils supplémentaires comme les vaccins, je pense que nous pouvons y mettre un terme dans un délai plus court que la grippe de 1918″, a-t-il ajouté.                                               

Deux prises de position contradictoires ?                                                                                                                                                                                                          

2- La crise économique.                                                                             

Elle se révèle plus grave que celle de 1929, plongeant de nombreux pays dans une profonde récession. Dans le scénario de base, le PIB mondial diminuera de 5,2 % en 2020. Alors que l’activité redémarre doucement en France, l’impact du choc infligé par le confinement sur l’économie se précise. Il est désormais clair que de nombreux secteurs ne se remettront pas de cette crise avant des années, voire jamais. À la suite des économistes, le gouvernement a donc revu à la baisse sa prévision de croissance. Dans le troisième projet de loi de finances rectificatif pour 2020, l’hypothèse d’évolution du PIB a été fixée à – 11 %, du jamais vu en temps de paix.

La France a injecté 400 milliards d’euros dans l’économie et les Etats Unis 4 000 milliards de dollars, soit, en proportion, deux fois plus que nous. Notre dette atteindra 121% du PIB contre 100 % et celle de Washington 135 % du PIB contre 108%, mais le dollar reste la monnaie de référence mondiale.

La débâcle socio-économique touche de nombreux pays dont le Liban miné par sa paralysie politique.

3- L’immigration. 4-L’anarchie géopolitique.

La crise économique issue du covid-19 accentue les conséquences de l’affaissement du leadership américain, la montée en puissance de Pékin et une démographie mondiale encore forte. Sur ce dernier point, Hubert Védrine, dans son dernier ouvrage. « Et après ? », rappelle que notre planète ne comptait qu’un milliard d’humains en 1800 contre 7 milliards aujourd’hui. Comment contrôler les conséquences politiques et humaines d’une telle mutation géopolitique ? Védrine répond par un point d’interrogation.

5- Le réchauffement climatique.

Canicules en Europe, feux de forêt ravageant le Brésil  et la Californie, fonte des glaces, fournaises en Afrique, montée des océans, sont les signes visibles  de l’augmentation du Co2 dans l’atmosphère, avec cette question essentielle : à quelle  date la planète deviendra inhabitable ?

Cinq défis sont donc à relever. Il est encore temps  de prendre conscience que notre survie est en jeu. Mobilisons les responsables politiques et les opinions  publiques pour sauver le présent et l’avenir de l’humanité.