le direct Musique sacrée

Le pape François intransigeant face au racisme

Les derniers événements aux États-Unis suite à la mort de George Floyd n’ont pas laissé le pape insensible. Il a en effet déclaré qu’aucune tolérance n’est admise face au racisme tout en condamnant la violence comme réponse à la violence.

« Nous ne pouvons tolérer ou fermer les yeux sur aucune forme de racisme ou d’exclusion » a déclaré le pape François lors de l’audience générale ce mercredi 3 juin. Le souverain pontife a ainsi réagi aux protestations en cours aux États-Unis après l’assassinat de George Floyd, cet Afro-américain de 46 ans, mort asphyxié après avoir été interpellé par un policier à Minneapolis le 25 mai dernier. Dès le lendemain, la ville de Minneapolis puis d’autres villes américaines se sont embrasées et sont devenues le symbole des protestations contre le racisme et les violences policières.

Pas de place pour la violence

Mais c’est aussi dans ce climat de tensions que le pape a appelé à l’apaisement : « Dans le même temps, nous devons reconnaître que la violence est autodestructrice. La violence ne sert à rien. Prions pour la réconciliation et la paix« . Des mots déjà employés par Mgr José H. Gomez, archevêque de Los Angeles et président de la conférence épiscopale américaine (USCCB) dans un communiqué publié le 31 mai dernier. Ce dernier entend également la colère : « Le meurtre de George Floyd à Minneapolis « était insensé et brutal, un péché qui crie au ciel pour la justice et les manifestations qui se déroulent dans tout le pays reflètent la frustration et la colère justifiées « de millions d’Américains qui souffrent aujourd’hui du racisme« , sans toutefois justifier l’usage de la violence comme réponse à la violence : « Mais la violence de ces dernières nuits est autodestructrice et destructrice », a déclaré l’archevêque Jose H. Gomez de Los Angeles. « Rien n’est gagné par la violence et tant de choses sont perdues. Gardons les yeux sur le prix d’un changement véritable et durable. »

Le pape François a d’ailleurs conclu son audience générale en appelant à prier pour « le repos de l’âme de George Floyd et de tous les autres qui ont perdu la vie à cause du péché de racisme ».