le direct Musique sacrée

« Dieu nous prend tel que l’on est » : Thibault de Montaigu raconte sa conversion dans La Grâce, Prix de Flore 2020

Lundi 21 décembre 2020, Yves Delafoy recevait l’écrivain et ancien journaliste Thibault de Montaigu, lauréat du Prix de Flore 2020 pour son livre « La Grâce ». L’histoire de rencontres inattendues avec Dieu.

thumbnail_Yves Delafoy

« Dieu, précisément, commence là où s’arrête les mots », écrit Thibault de Montaigu, écrivain lauréat du 26ème Prix de Flore. Dans son roman intitulé « La Grâce », le presque cinquantenaire raconte le récit d’une double conversion : la sienne, et celle de son oncle.

Alors qu’il enquêtait sur l’Affaire Dupont de Ligonnès, Thibault de Montaigu s’est rendu dans l’Abbaye du Barroux avec une question en tête : peut-on se cacher dans un monastère ? Mais en cherchant celui qu’il appelle  » le Diable », l’écrivain a trouvé Dieu. À peine les chants grégoriens ont-ils raisonné dans l’abbaye, que l’auteur de la Grâce s’est senti  » déchiré de joie ». Lui qui était athée et loin de la religion s’est converti et sort aujourd’hui ce que la presse décrit comme le roman catholique de l’année.

Afin de comprendre cette révélation soudaine, il renoue avec Christian, son oncle et frère franciscain, qu’il connaît peu et qui décède après leurs retrouvailles. Thibault de Montaigu découvre la sexualité débridée de son oncle, sa vie d’excès avant sa conversion et en déduit que « Dieu peut nous prendre tel que l’on est dans n’importe quelles conditions ». Dans son roman, l’écrivain tente de comprendre ce qu’est la Grâce à partir de ces expériences.

la grâce
La Grâce de Thibault de Montaigu (Plon) remporte le 26 ème Prix de Flore au premier tour par 7 voix contre 3 à La Trajectoire des confettis de Marie-Ève Thuot (Éditions du Sous-Sol) et une à Un Hiver à Wuhan de Alexandre Labruffe (Verticales).

Le Prix de Flore a été créé en 1994 à l’initiative de Frédéric Beigbeder et Carole Chrétiennot « pour renouer avec l’histoire littéraire du Café de Flore et distinguer de jeunes auteurs prometteurs, au talent insolent et originale ». Le prix, doté de 6150 euros, sera remis au lauréat au cours d’un dîner dès que la situation sanitaire le permettra.