le direct Musique sacrée

Visitez Notre-Dame comme si vous y étiez, grâce à la réalité virtuelle

La société parisienne FlyView proposera dès le 11 juillet prochain de visiter la cathédrale avant et après l’incendie grâce à la technologie de réalité virtuelle.

Voilà plus d’un an que Notre-Dame s’est fermée au public. Un an que son parvis n’accueille plus de touristes regroupés en file-indienne jusqu’à l’entrée. Il faudra pourtant encore prendre son mal en patience avant de pouvoir admirer ses trésors de plus près. Si au soir de l’incendie, le président Macron s’était avancé sur une ouverture courant 2024, Christophe Rousselot, délégué général de la Fondation Notre-Dame et principal pourvoyeur de fonds pour la reconstruction de la cathédrale apparaissait plus sceptique chez nos confrères de BFM TV, indiquant que le délai pourrait finalement être beaucoup plus long.

Pour les plus impatients, il reste encore l’option technologique. La société Targo, leader du contenu en réalité virtuelle, propose de visiter ou revisiter la cathédrale telle qu’elle était avant l’incendie. Il s’agit bien évidement d’une maigre consolation  mais la technologie a le mérite de conserver une trace visuelle et presque réelle de l’édifice vieux de plus de 800 ans et dont on ne retrouvera jamais l’exacte copie après les travaux. Disponible dès le lendemain de l’incendie, cette immersion vient d’être agrémentée d’une version de la cathédrale dans son état actuel. Cette découverte est rendue possible par le site de loisirs FlyView qui commercialise l’attraction « Revivre Notre-Dame » auprès du grand public.

Plongée à l’intérieur de la cathédrale endommagée

Le site basé à Paris propose grâce à un casque en VR de se plonger au coeur de l’édifice avant l’incendie, de la vaste nef aux gargouilles, en passant par les clochers et la sacristie. Les images plus récentes donnent à voir la face cachée de Notre-Dame, celle d’un monument endommagé par l’incendie :  « Nos yeux fixent un trou béant, à peine voilé par une bâche. Nous sommes à l’emplacement exact où la flèche en flamme a chuté et déchiré la voûte. Devant l’autel, le marbre est fissuré, le sol encore jonché de gravats. De l’intérieur de la cathédrale à l’échafaudage en équilibre au-dessus de la voûte, le visiteur est transporté dans une expérience unique, saisissante d’émotion« , indique FlyView. Ce avant-après a été réalisé à partir d’images réelles filmées en vidéo 360 quelques mois avant la catastrophe, puis en décembre 2019 au plus près des destructions. L’équipe de production avait alors obtenu l’autorisation exceptionnelle de pénétrer et filmer à l’intérieur de la cathédrale détruite. Pour ce faire, la société Targo s’est équipé d’un drone et d’un rover (drone terrestre tout terrain pour la prise de vue, et indispensable par la contamination au plomb) offrant une meilleure immersion dans les lieux.

Cette expérience sera disponible dans les locaux de FlyView Paris, au coin de la place de l’Opéra à partir du 11 juillet 2020.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *