le direct Musique sacrée

Notre-Dame de Paris reprend du service aux Journées du Patrimoine

La cathédrale ravagée en avril 2019 revient progressivement à la vie publique. Un programme inédit d’animations s’y tiendra ce week-end, notamment sur son parvis réouvert depuis ce printemps et sur les réseaux sociaux.

A picture shows the Notre-Dame de Paris cathedral (Cathedrale Notre-Dame de Paris) in Paris, France on April 14, 2020 during a strict lockdown in France to control the spread of COVID-19, caused by the new coronavirus. Photo by Alain Apaydin/ABACAPRESS.COM Notre Dame de Paris Notre-Dame de Paris (monument) Epidemic Pandemie Virus Epidemie Virus Pandemic Epidemy Epidemics Maladie Illness / Disability Surgical masks Protective Masks Face mask Face masks Surgical mask Protective Mask Masque chirurgical Lunettes de protection Masque de protection Coronavirus Coronavirus Covid 19 Coronavirus Covid-19 Coronavirus 2019-nCoV Covid-19 Covid-19 Coronavirus Covid-19 Coronavirus 2019-nCoV Covid 19 Containment Quarantine Lockdown Quarantaine Confinement | 727513_003 Paris France
Photo by Alain Apaydin/ABACAPRESS.COM Notre Dame de Paris Notre-Dame de Paris (monument)

Notre-Dame de Paris aura le droit, elle aussi, comme près de 2000 sites parisiens, à ses Journées du Patrimoine les 19 et 20 septembre prochains. Si la grande brûlée vient d’entamer une longue période de convalescence qui ne l’autorise pas encore à accueillir du public en son sein, différentes animations seront proposées autour de l’édifice, sur le parvis et dans la crypte, pendant tout ce week-end. 

Le parvis qui a réouvert le 31 mai dernier, pourra recevoir du public en accès libre et sans réservation de 9h à 19h samedi et dimanche. Les visiteurs y découvriront les reproductions en taille réelle de certains éléments de la “Forêt”, la fameuse charpente datant du XIIIe siècle, disparue durant l’incendie et pourront assister à différents ateliers animés par des charpentiers proposant des démonstrations de techniques “à l’ancienne” et présentant les outils de l’époque et d’aujourd’hui. En effet, il est prévu que les éléments de reproductions présentés soient assemblés puis levés sous les yeux des visiteurs selon la méthode médiévale (levage manuel) ou selon la méthode contemporaine (levage mécanique). 

Le parvis accueille d’ailleurs depuis le 15 septembre dernier la boutique de Notre-Dame ouverte habituellement tous les jours de 10h à 19h. C’est aussi à cette date que les visites guidées autour du monument ont repris. Celles-ci se font toutefois uniquement sur rendez-vous. 

Visite des coulisses du chantier

Autre réouverture cette rentrée, celle de la crypte aussi fermée suite à l’incendie. Témoin de plus de 2000 ans d’histoire, cette crypte archéologique accepte à nouveau des visiteurs depuis le 9 septembre. Ces derniers peuvent désormais apprécier une nouvelle exposition hommage retraçant le Notre-Dame de Paris au temps de Victor Hugo. Suite à la publication du célèbre roman éponyme en 1831, un mouvement populaire naît pour défendre l’édifice victime de dégradations. Un ambitieux chantier de restauration est alors conduit par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc de 1844 à 1864, celui-là même qui couronne la cathédrale de sa célèbre flèche. Cette période fait l’objet d’une riche documentation puisque elle arrive au moment de la naissance de la photographie. 

C’est ensuite sur les réseaux sociaux que se poursuivent les visites – virtuelles – des journées du patrimoine. Le compte Facebook et Instagram de l’établissement public donnent rendez-vous aux curieux connectés samedi 19 à 12h pour assister en direct à une visite des coulisses du chantier de sécurisation avec les explications des acteurs du chantier, en partenariat avec ARTE et le ministère de la Culture.

Un chantier scientifique en construction

Ce programme inédit permet ainsi de faire patienter fidèles et visiteurs durant ce chantier de reconstruction hautement sécurisé qui bât son plein depuis cet été. Un autre chantier est lui aussi en cours depuis peu, il s’agit du chantier scientifique de Notre-Dame de Paris qui pourrait lui permettre d’avoir son double numérique. Des chercheurs et chercheuses du CNRS souhaitent en effet recueillir leurs souvenirs, perceptions, expériences, points de vue et jugements en lien avec la cathédrale grâce à un questionnaire en ligne, ouvert jusqu’au 10 octobre 2020. Cette enquête baptisée « Venir à Notre-Dame : expériences et perceptions » vise à comprendre les liens qu’entretient le public touristique ou spirituel avec Notre-Dame. Les sondés sont également invités à accompagner leur questionnaire de photos ou médias en lien avec la cathédrale afin de nourrir une gigantesque base de données sur le sujet qui pourrait reconstituer un projet 3D d’une “cathédrale universelle”.