le direct Musique sacrée

Le pape François à Lourdes le 11 février 2022 ?

Et pourquoi pas ? Avec la venue du Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, la question d’un repérage en vue d’une visite est légitime. 

« Le pape, je l’ai évidemment invité quand je l’ai rencontré il y a presque un an maintenant. Voilà, il ne m’a pas dit oui, il ne m’a pas dit non. Mais j’ai bien compris qu’il avait ce désir » explique Mgr Antoine Hérouard, délégué apostolique du sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes. Il n’est d’ailleurs pas le seul à avoir lancé une invitation. À l’occasion de la venue des ministres, dont Bruno Le Maire, dans la cité mariale lundi 11 août, différents élus locaux ont également fait savoir qu’ils souhaitaient recevoir le souverain Pontife. Le maire de Tarbes, Gérard Trémège a d’ailleurs souligné sur son compte Twitter qu’il avait chargé Bruno Le Maire de transmettre à Emmanuel Macron une invitation au pape François. « Une visite pontificale attirerait de très nombreux pèlerins et pourrait être un moteur pour la reprise« , a-t-il précisé.

Une visite probable en février 2022

La porte est donc ouverte en direction du pape. Reste à savoir quand celui-ci en franchira le seuil. De ce côté, le maire de Lourdes, Thierry Lavit, semble détenir quelques informations supplémentaires confiées à Radio Notre Dame. Une rencontre entre l’élu et le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège et présent cette année à Lourdes, est prévue ce samedi 15 août. « Il célébrera la messe à 10 heures et après il me consacrera 30 minutes pour que nous parlions de certaines choses. » Au menu de ces discussions, probablement la proposition d’une date pour la visite du pape dans les prochaines années. « J’ai pour idée avec Mgr Ribadeau-Dumas (recteur du Sanctuaire de Lourdes, NDLR), de faire venir le pape le 11 février 2022. Cette date correspond au premier jour des apparitions mais c’est aussi la journée des malades, instaurée par Jean-Paul II en 1992. Je pense que ce serait un signe très fort adressé au monde entier, que le pape vienne à cette date,  en plein pèlerinage du « Frat ». Voir le pape venir, avec la crise du Covid derrière nous, ce serait aussi célébrer le nouveau virage que Lourdes doit entamer sur le plan économique mais aussi spirituel« , a-t-il indiqué au micro de Louis Daufresne.

« Voir le pape venir, avec la crise Covid derrière nous, ce serait aussi célébrer le nouveau virage que Lourdes doit entamer sur le plan économique mais aussi spirituel », Thierry Lavit, maire de Lourdes

Autre indice qui laisse à penser que le pape François s’intéresse à Lourdes : la venue cette année de son bras-droit, le cardinal Pietro Parolin. « Je crois que pour le cardinal Parolin, il y a, à la fois, un attachement personnel à Lourdes, ce n’est pas la première fois qu’il y vient et je pense que pour lui, ça a une signification particulière et puis en même temps, c’est un signe d’encouragement pour le sanctuaire dans cette période compliquée « . Quant au pape, « il est très attaché aux sanctuaires en général et à Lourdes en particulier parce qu’il y voit un lieu d’évangélisation. Et puis c’est un lieu d’expression de la foi populaire et on sait que pour le pape qui vient d’Amérique Latine, cette expression de la foi populaire est quelque chose de très important« , ajoute Mgr Hérouard. Et de conclure : « maintenant il faudra que toutes les conditions soient réunies pour que ce pèlerinage puisse se réaliser (…) on en reparlera avec le cardinal Parolin. »

Si sur le principe cette visite semble réalisable, il reste dans les faits à définir les conditions d’accueil d’un tel pèlerinage. Pour rappel, Benoit XVI est le dernier pape à s’être rendu dans la cité mariale en 2008 à l’occasion du 150e  anniversaire des apparitions. Le 11 février 2022 pourrait constituer à ce titre une autre date d’anniversaire symbolique, 30 ans après l’instauration de la journée des malades par Jean-Paul II. Affaire à suivre donc.