le direct Musique sacrée

Hommage de Chantal Bally à Michael Lonsdale : « On était en dehors du temps avec lui »

Mort de Michael Lonsdale : Chantal Bally lui rend hommage. Celle qui anima pendant près de 25 ans l’émission « Ecoute dans la Nuit » sur Radio Notre Dame et reçu l’acteur de nombreuses fois en plateau, nous a confié « prier pour lui ».


Un personnage atypique 

« C’était un homme d’une grande bonté, vérité et générosité. Un être qui vivait vraiment dans le Christ. Il a su unir sa vie et son métier. Plus les années passaient, plus il y avait l’unité de l’acteur et de l’homme. C’était un vrai chemin intérieur. Son métier, il le vivait cette façon », raconte Chantal Bally au lendemain de la mort du comédien. 

Animé d’une foi profonde, cette unité trouva son apogée dans le rôle du frère Luc qu’il interpréta dans Des hommes et des dieux, le film de Xavier Beauvois sur l’assassinat des moines de Tibhirine en 1996. Un rôle qui lui valut, à 79 ans son premier – et unique – César, celui du meilleur acteur dans un second rôle.

Venu témoigner à l’antenne à de nombreuses reprises, Michael Lonsdale était venu à la radio pour parler du film et de frère Luc. Chantal Bally se souvient de cet homme de foi et explique : « Il disait que frère Luc était devenu un frère spirituel ».

Moine dans le monde

« Au fil du temps », poursuit l’ancienne animatrice, « une amitié s’est tissée. Je le comprenais par mon propre cheminement spirituel. J’essayais aussi de vivre de cette façon là. Nous avions beaucoup de choses en commun. Comme lui, j’étais comédienne au départ. »

Tout comme Michael Lonsdale, Chantal Bally se lance dans le théâtre dans les années 60. Elle a le même professeur que lui, Tania Balachova. Et de se souvenir « Michael aimait beaucoup l’improvisation ». 

Ils se retrouvent plus tard sur l’antenne de radio Notre Dame. «Il y avait quelque chose de très personnel avec lui. On avait une complicité. De part sa voix notamment, il y avait un échange sur le ton de la confidence. Pour moi, il se passait quelque chose. Quand il était en studio, il y avait une ambiance très chaleureuse, très intime, qui dépassait le studio. Ce n’était pas une interview, c’était une conversation, c’était la vie, on allait au profond de l’être avec lui. Il avait une très grande culture ». « On était en dehors du temps avec lui », conclut-elle. 

A-Dieu

« Son départ« , poursuit Chantal Bally, « fait un vide humainement et sur le plan spirituel. En pensant à cette fin de vie, on peut dire que tout est accompli. Il a accompli son temps terrestre et il va continuer à faire du bien sur la Terre de son Ciel, dans l’éternité et dans la communion des saints et particulièrement avec la petite Thérèse qu’il aimait beaucoup ».

Lui qui chanta entre autre les mots de Sainte Thérèse, mit également en scène la vie de la religieuse carmélite dans un film intitulé « Vous m’appellerez petite Thérèse » uniquement écrit à partir des textes de Thérèse de Lisieux, rappelle l’ancienne animatrice radio. A cette occasion, Michael Lonsdale avait rencontré le saint Pape Jean-Paul II, c’était en août 1998 à Castelgandolfo : une rencontre qui ne le laissa pas indifférent, raconte Chantal Bally. Et d’assurer : « Je prie pour lui ».