le direct Musique sacrée

Un chercheur et théologien face au Covid-19 : « il faut garder une position d’humilité sur la fragilité de la vie »

Rencontre – Jacques Arnould, chercheur et théologien, auteur de « Quand les hommes se prennent pour Dieu » (éditions Salvator) est l’invité de Maxime Dalle. A l’aune du Covid-19, il évoque la fragilité de l’être humain et le rôle de la science.

« Dans son individualité, dans tous ses liens avec les autres et son milieu naturel, l’être humain est très fragile », rappelle Jacques Arnould en évoquant la pandémie, « il faut veiller à garder une position d’humilité sur la vie, sa résilience, sa fragilité, sa robustesse… ».

Pour le chercheur et théologien, il n’est pas facile de parler de science car « nous sommes dans une époque où chacun veut des certitudes… La science c’est tout sauf des certitudes, ce sont des connaissances qui avancent petit à petit à coups d’hypothèses, de tentatives d’explication ».

Désormais, il s’agit pour lui de « bien gérer la sortie de confinement, ce virage », dit-il. Il peut y avoir une tentation de ne plus parler que du virus. « Il y a d’autres maladies que nous avons négligées depuis 2 mois », ajoute Jacques Arnould, « il ne faut pas trop focaliser au risque d’oublier tout le reste ».