le direct Musique sacrée

Fabienne Keller sur le déconfinement : « l’action de chacun va déterminer la santé de tous ceux qui l’entourent »

Déconfinement : des mesures oui, mais encore faut-il qu’elles soient comprises. Comment être pédagogiques ? Réponses dans En Quarantaine avec Radio Notre Dame. Louis Daufresne reçoit le Pr Catherine Leport, spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat et Fabienne Keller, député européen.

Le Pr Catherine Leport, qui mène des recherches sur les maladies infectieuses, est membre du Séminaire des Maladies Infectieuses Emergentes : « nous sommes un groupe interdisciplinaire de recherche avec une relative autonomie… Nous avons une certaine liberté de parole qui permet de partager avec plus de sincérité et de respect mutuel », explique-t-elle au micro de Louis Daufresne. Ce séminaire rassemble donc des scientifiques, mais aussi des historiens, journalistes et sociologues.

Sur le Covid-19, le Pr Leport estime qu’il faut relativiser : « nous avons à faire à une maladie bénigne, il faut le savoir et en tenir compte » mais elle souligne également qu’il s’agit d’« un phénomène inédit » : « nous sommes avec des défauts de connaissance… nos incertitudes et questionnements changent au fil du temps ». Il ne s’agit pas de « contradiction », ajoute-t-elle, mais d’une « réelle dynamique d’acquisition de nouvelles informations ».

« Il faut continuer de travailler pour acquérir des connaissances… ce sont des échanges que viendront les pistes qui nous permettront d’aborder cette épreuve »

Cela signifie qu’il faut « pouvoir avancer par étape avec peut-être des pas en avant, des pas en arrière, il faut l’accepter », souligne le Pr Leport.

 

De son côté, député européen le rappelle : « on est dans une interaction multiple entre tous les domaines de la sociétés, c’est le levier du déconfinement… Il doit s’accompagner d’une attention particulière à l’égard du public le plus fragilisé, de tous ceux qui n’ont pas pu être correctement accompagnés ». Et de souligner que les épidémies s’amplifient dans les populations les plus vulnérables.