le direct Musique sacrée

En Quête de Sens – Comment faire revenir la nature dans Paris ?

Le silence laissant place aux chants des oiseaux, un air moins pollué, des renards en lisière de Paris… Le confinement a-t-il libéré la nature dans les villes ? Et si cela durait ? Marie-Ange de Montesquieu a posé la question à ses invités.

Dans la capitale, la Ligue Protectrice des Oiseaux rappelle que 3 moineaux sur 4 ont disparu ces dernières années, ainsi que trois quarts des insectes.

Pour Nicolas Gilsoul, faire revenir la nature dans les villes repose avant tout sur une « exigence comportementale » : avec le confineemnt, « on s’est rendu compte que l’on n’était pas seuls dans les villes, il faut cohabiter avec d’autres que l’humain ». Cela veut dire, accepter l’existence de « lieux ensauvagés où l’homme ne sera qu’un invité et un observateur ». Cela peut être le cas avec les friches ou les carrières situées aux portes de Paris. Autre constat de ce confinement : « les pigeons ne se sont plus tournés vers les déchets pour se nourrir mais vers les baies, c’eest-à-dire leur alimentation naturelle ».

« Nos écosytèmes déséquilibrés, c’est la porte ouverte aux virus opportunistes »

Pour Nicolas Gilsoul, il faut donc apprendre à « composer avec la nature avec diplomatie ». « Dans les villes », ajoute-t-il, « le vrai combat, c’est la pleine terre… Il faut choisir les plantes non pour leur leur qualité esthétique, mais pour leur capacité à accueillir la vie et à la générer ». De son côté, Grégoire Loïs le constate : durant le confinement, « on a eu un arrêt du piétinement et de l’entretien, donc une explosion du végétal spontané ». La nidification a également pu avoir lieu dans les parcs et les cimetières.


Les invités de Marie-Ange de Montesquieu :

9782213711935-001-TGrégoire Loïs, directeur adjoint de vigie-nature

Nicolas Gilsoul, architecte, naturaliste auteur de « Bêtes de ville » (Fayard)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *