le direct Musique sacrée

Bientôt un saint patron des internautes ?

Le Vatican étudie en ce moment le cas de Carlo Acutis, un jeune informaticien italien décédé en 2006 à l’âge de 15 ans et connu pour avoir aidé l’Eglise à s’ouvrir au web. Il pourrait ainsi devenir le saint patron des internautes.

Carlo_acustis_deriere_un_cloitre_en_Italie

« Le monde a besoin de saints en jean et baskets », souligne le père Will Conquer dans son livre « Carlo Acutis, un geek au paradis ». Décédé d’une leucémie en 2006 à l’âge de 15 ans, Carlo Acutis est aujourd’hui en passe d’être béatifié. A un âge encore emprunt d’insouciance, ce jeune italien a déjà fait grandir les prémices d’une notoriété. Ce jeune catholique italien élevé dans une famille bourgeoise de Milan, se distingue par ses actions charitables et sa foi très tôt. Il est aussi passionné de programmes informatiques et propose ses services à l’Eglise pour développer son offre numérique.  À l’âge de 10 ans, il se fait remarquer après avoir créé une exposition en ligne sur les miracles religieux. Quatre ans plus tard, il met au point le site de sa paroisse à Milan. Puis, d’autres institutions comme l’aumônerie de son lycée font appel à lui. Au début des années 2000, Internet n’en est alors qu’à ses balbutiements au sein de la communauté catholique. Son objectif est clair : mettre son talent au profit de l’Évangile et devenir un missionnaire sur Internet. Dans l’ouvrage qui lui est consacré, le père Will Conquer, prêtre des Missions étrangères de Paris, montre aussi les actes de sainteté du quotidien du jeune garçon : ‘Il donnait son argent de poche aux pauvres habitants de la ville ».

 

La cérémonie de béatification aura lieu le 10 octobre prochain

Après sa mort, plusieurs miracles lui sont attribués. « Suite à la messe des funérailles, deux personnes ont témoigné de faits inexplicables. Une femme, venue venue à cette messe de funérailles avait une tumeur cancéreuse Quelques jours, après analyses, son médecin lui a dit que la tumeur avait disparu. Une femme de 44 ans, qui n’avait jamais eu d’enfant, est venue à cette messe aussi et neuf mois plus tard, sa prière de pouvoir un jour donner la vie était exaucée« , témoigne Antonia Salzano Acutis, la mère de Carlo. Carlo Acutis pourrait être aussi à l’origine de la guérison rapide et inexplicable d’un garçon brésilien de 6 ans, souffrant d’une grave déformation congénitale du pancréas. La cas Acutis est donc étudié par le Vatican depuis février dernier. C’est à ce moment que le pape François a autorisé la Congrégation pour la cause des saints à promulguer des décrets concernant la reconnaissance de plusieurs miracles, dont celui attribué à Carlo Acutis. La cérémonie de béatification aura lieu le 10 octobre dans la ville d’Italie centrale d’Assise (de la renommée de Saint François), où Carlo est inhumé. Reste à savoir si, après l’étape de la béatification, suivra celle de la sanctification. Or, le statut de saint ne peut être validé que si un deuxième miracle lui est consacré.

Isidore de Séville, premier saint patron des internautes

Par ailleurs, selon le Los Angeles Times, Carlo Acutis pourrait aussi devenir le saint patron des internautes. Cette démarche est soutenue par  le cardinal Angelo Becciu, chef du département des saints du Vatican, qui voit dans le parcours du petit Acutis « un exemple idéal pour tous les jeunes ».  L’engagement du saint-Siège sur ce dossier n’est pas nouveau. L’année dernière, le pape François a rendu hommage à l’adolescent, déclarant que son utilisation d’Internet pour « communiquer les valeurs et la beauté était l’antidote parfait aux dangers des médias sociaux ».

Dans l’ordre des saints patrons « geek », Carlo Acutis pourrait ainsi succéder à Isidore de Séville, évêque de Séville au 6e siècle, considéré comme le précurseur de Google grâce à son encyclopédie en 20 volumes.

 

 Pour aller plus loin : Carlo Acutis, un geek au paradis, père Will Conquer.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *