le direct Musique sacrée

Qu’est-ce que la confirmation ?

Lors de la veillée de la Pentecôte, samedi 8 juin, des centaines d’adultes en France ont reçu la confirmation. Retour sur la signification de ce sacrement.

508302228_ae37586ce9_bC’est la dernière étape de l’initiation chrétienne. A travers ce sacrement, l’Église considère que les fidèles reçoivent l’Esprit Saint, de la même manière que les apôtres au jour de la Pentecôte : « Tous furent remplis de l’Esprit Saint ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. » rapporte de livre des Actes de apôtres (2,4).

La fête de la Pentecôte célébrée dans la liturgie de l’Eglise – cette année le dimanche 20 mai – est donc particulièrement indiquée pour recevoir ce sacrement.  Issu du grec, le mot signifie « cinquantième ». De fait, la Pentecôte est toujours célébrée cinquante jours après Pâques.

Les précisions de Père Christian Maheas, vicaire de la paroisse Notre-Dame-des-Champs à Paris.

Onction d’huile

Dans l’Évangile, la Pentecôte marque le début de la propagation de la religion chrétienne. « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8). Il en est de même pour le confirmant, qui après avoir reçu le sacrement est appelé à « annoncer Jésus Christ, célébrer la gloire de Dieu et servir l’homme et le monde », souligne la Conférence des évêques de France.

C’est pourquoi pendant la cérémonie, l’évêque prononce les mots suivants : « Sois marqué de l’Esprit saint, le don de Dieu ». Il lui impose ensuite la main pour l’onction d’huile, qui signifie que le fidèle reçoit la marque de l’Esprit du Père et du Fils. Il l’a déjà reçue avec l’eau du baptême. Il la reçoit à nouveau avec l’onction de la confirmation.

>> VOIR AUSSI : « 17 mai 2017 : Peut-on se passer du sacrement de la confirmation ? »

Maturité spirituelle

La plupart des diocèses présentent le sacrement de la confirmation comme celui qui permet au Chrétien  de « devenir adulte dans la foi ». Le terme  « maturité spirituelle » n’incluant pas nécessairement « l’âge adulte de la croissance naturelle » précise le catéchisme de l’Église catholique.

Selon les mots du pape François prononcés à Rome lors d’une catéchèse en février 2014, le sacrement de la confirmation « nous unit de façon plus solide au Christ et à l’Église, avec la force de l’Esprit Saint qui nous aide à répandre et à défendre la foi pour confesser le nom du Christ, pour que nous n’ayons jamais honte de sa Croix ». 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *