le direct Musique sacrée

Assemblée des évêques à Lourdes : « L’écologie est tout sauf une idéologie »

« La contrainte écologique est le sujet qui marquera l’histoire », a souligné Mgr de Moulins-Beaufort dans son message d’ouverture de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes. Durant près deux jours, deux laïcs de chaque diocèse et leurs évêques ont en effet réfléchi à cet enjeu. Reportage de Camille Meyer.

S’engager réellement et concrètement sur la question écologique au sein de chaque diocèse. Pour la première fois, les évêques ont ouvert leur hémicycle à près de 200 experts et laïcs engagés pour évoquer la transition à venir. Près de deux journées d’ateliers, de témoignages chocs et d’échanges pour une prise de conscience plus profonde encore, même si elle existait déjà au sein de l’Eglise, comme l’explique Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, un diocèse rural.

Frédéric, diacre au sein du diocèse d’Autun, a répondu avec enthousiasme à l’appel de son évêque, à participer à ces concertations. Mgr Battut qui a répété que « l’écologie était tout sauf une idéologie ». Difficle pour les participants de ne pas être marqués par les images chocs de décharges diffusées lors de la veillée de prière « façon Taizé », comme le souligne Frédéric.

Véronique, responsable des laïcs en mission ecclésiale pour le diocèse de Soissons, Laon et St Quentin, accompagnait pour la première fois son évêque. Elle dit, quant à elle, avoir été saisie par la force des témoignages.

Véronique repart ainsi avec « un grand élan et une envie de parler des enjeux écologiques, de partager ». « Petit à petit, les sourds entendrons », explique-t-elle. Car la question est bien là : comment agir concrètement au sein des diocèses ? « L’Eglise ne peut pas se transformer en parti écolo », affirme Mgr Marc Aillet.

Sensibiliser les fidèles pour agir : une démarche certes nécessaire mais, pour Mgr Aillet, il faut aller plus loin encore et rester vigilants.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *