le direct Musique sacrée

Une nuit à l’église Saint-Joseph-des-Carmes

Les édifices catholiques recèlent de trésors à exposer au grand public. La Conférence des Évêques de France organise pour la neuvième année consécutive la Nuit des églises du 28 juin au 7 juillet. Reportage à la soirée de lancement dans le VIe arrondissement de Paris à Saint-Joseph-des-Carmes.

carmes
La nef et le chœur de la chapelle Saint-Joseph-des-Carmes. / DR

La Conférence des évêques de France lance sa neuvième édition de la Nuit des églises du 28 juin au 7 juillet. L’occasion de ranimer partout en France plusieurs centaines d’églises fermées au public ou peu fréquentées. Les visiteurs sont invités à découvrir des curiosités artistiques, patrimoniales et spirituelles. Radio Notre-Dame a participé en avant-première à la visite de l’église Saint-Joseph-des-Carmes, dans le VIe arrondissement de Paris. Le Père Gautier Mornas nous la présente

Et plusieurs salles guident la visite :


« Vous êtes libres de naviguer dans différents lieux. »


Le premier quart d’heure a lieu dans la chapelle. L’occasion d’admirer les fresques qui représentent entre autres l’apparition du Christ à Sainte Anne et d’écouter le témoignage de l’ermite Laurent de la Résurrection :

Les visiteurs pénètrent ensuite dans la crypte du bienheureux Frédéric Ozanam, un jeune universitaire à l’origine de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Une fresque réalisée par René Dionnet pour le centenaire de sa mort représente le personnage du Bon Samaritain sous les traits du bienfaiteur béatifié par Jean-Paul II :

Le sang des martyrs de la Révolution française gît encore séché sur le mur de la salle des épées. © V. RAZIMOWSKY
Le sang des martyrs de la Révolution française gît encore séché sur le mur de la salle des épées. © V. RAZIMOWSKY

La montée des marches conduit à la salle des épées, reconvertie en salle de musique des séminaristes. Martyrs et prisonniers de la Révolution française y ont laissé des traces dans l’espace tout en longueur :

Le visiteur peut y lire :


 « Liberté, quand cesseras-tu d’être un vain mot ? Voilà dix-sept jours que nous sommes enfermées. On nous dit que nous sortirons demain, mais n’est-ce pas là un vain espoir ? » 


Le père Gautier Mornas achève la nuit de l’église Saint-Joseph-des-Carmes sur une rétrospective consacrée à un ancien résident Christian de Chergé. Le pape François l’a proclamé bienheureux le 8 décembre 2018 avec les dix-huit autres martyrs d’Algérie :

Plus de 500 églises ont participé à l’édition 2018. 81 % d’entre elles se situaient à la campagne.

Propos recueillis par Vladimir Razimowsky

>> À écouter : Ecclesia Magazine du 27 juin 2019 : La Nuit des églises (reportage diffusé dès 2 min 30) :