le direct Musique sacrée

Grand Débat : Vincent Lambert, François de Rugy et mairie de Paris

Grand Débat – Louis Daufresne reçoit Philippe Clanché, Carol Saba et Henrik Lindell. Ils débattent de l’arrêt des soins de Vincent Lambert, de la polémique autour de François de Rugy et de la nomination de Benjamin Griveaux comme candidat LREM à la mairie de Paris. 

Ce vendredi 12 juillet, Louis Daufresne reçoit trois débatteurs et intervenants :

  • Philippe Clanché, journaliste
  • Carol Saba, avocat au barreau de Paris et chroniqueur pour le quotidien libanais An Nahar
  • Henrik Lindell, journaliste à l’hebdomadaire La Vie

Mathilde Piqué, stagiaire-journaliste à Radio Notre-Dame revient sur la veillée en soutien à Vincent Lambert de ce mercredi soir à l’église Saint-Sulpice. 

“Nous sommes tous des Vincent Lambert, en puissance ou en impuissance”

Pour le Vatican, la mort de Vincent Lambert ce jeudi 11 juillet est une “défaite pour notre humanité”. Vincent, un symbole, un martyr, une victime de la surmédiatisation ? Quelles suites à ce marathon judiciaire et médical ? Comment les débats sur l’euthanasie et la loi bioéthique seront-ils affectés par cette affaire ? Pour Carol Saba, “l’affaire Vincent Lambert vient de commencer”. Si Philippe Clanché préfère prendre le temps de la réflexion et penser avant tout à la famille de Vincent Lambert et aux soignants qui sortent de 11 ans d’arrêt et de reprise des soins à répétition, Henrik Lindell se prononce sur la réaction pacificatrice de l’Eglise. 

Un an après Benalla, un nouveau feuilleton estival macroniste 

François de Rugy dans la tourmente : accusé d’avoir organisé des dîners informels au coût immodéré lorsqu’il était Président de l’Assemblée Nationale, le Ministre de la Transition écologique et solidaire a pourtant été maintenu au gouvernement par Edouard Philippe ce jeudi 11 juillet. Une grave erreur selon Henrik Lindell pour qui la démission de François de Rugy est nécessaire. Celui qui prônait la transparence lorsqu’il était engagé à Europe Ecologie Les Verts se défend : “Ce que je fais, je le fais parce que je peux assumer”. A son tour, Philippe Clanché attire également l’attention sur un phénomène plus global d’opulence dans la classe politique

Louis Daufresne, Carol Saba, Henrik Lindell et Philippe Clanché reviennent également sur le choix de La République en Marche pour les municipales de 2020 à Paris : Benjamin Griveaux est-il le bon choix ? Que représente-t-il et à quoi faut-il s’attendre compte tenu de la sociologie parisienne ? Un débat à retrouver dans le Grand Témoin

Mathilde Piqué

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *