le direct Musique sacrée

François de La Rocque, le résistant calomnié

Le Grand Témoin – Louis Daufresne reçoit Hugues de La Rocque, petit-fils du colonel François de La Rocque, à l’occasion de l’anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 par le général de Gaulle.

Le colonel François de La Rocque et ses Croix-de-Feu en 1935 sur les Champs-Élysées.
Le colonel François de La Rocque et ses Croix-de-Feu en 1935 sur les Champs-Élysées.

Hugues de La Rocque s’agace de l’appellation de « petit-fils de » qui se fait plus rare au fur et à mesure que le souvenir se perd. Il déplore les films documentaires et de fiction qui associent à tort son aïeul le colonel François de La Rocque aux ligues du 6 février 1934. « Une bonne partie des droites et l’extrême-droite l’accusèrent de traîtrise » pour n’avoir pas pris d’assaut l’Assemblée nationale.

Les martyrs de la Résistance commémorés

Une cérémonie en présence d’Emmanuel Macron a lieu au mont Valérien (Hauts-de-Seine, Île-de-France) aujourd’hui, à l’occasion du 79e anniversaire de l’appel du 18 juin 1940. Charles de Gaulle appela à continuer le combat sur les ondes de la BBC, au lendemain d’un discours du maréchal Pétain annonçant son intention de réclamer aux forces d’invasion allemande un armistice. Le Mont Valérien est devenu le symbole des martyrs de la Résistance pendant l’occupation allemande. Plus de 1 000 otages et résistants y ont été fusillés.