le direct Musique sacrée

L’Espagne : comment retrouver une vraie unité nationale ?

Le pays est une histoire de la géopolitique : pays musulman reconquis, puis devenu sous Charles Quint la première puissance d’Europe, emprisonnant François 1er à Pavie, découvrant l’Amérique, créant la grande Armada pour conquérir l’Angleterre, résistant à Napoléon 1er, connaissant la guerre civile, puis la dictature, et enfin la démocratie avec la royauté.

            Aujourd’hui une question politique se pose pour les gouvernants : la Catalogne, mais  70% des Catalans souhaitent mettre fin au processus indépendantiste qui a commencé en 2012. Dans les solutions de sortie de crise, 35,9% veulent un accord bilatéral avec Madrid, 20,8% veulent une réforme de la Constitution avec un meilleur financement pour la Catalogne et 11,7% veulent que la situation d’autonomie reste celle qu’elle a été depuis les dernières décennies. Seuls 19% des Catalans souhaitent le processus séparatiste d’une manière unilatérale.                                                                         La candidature de Manuel Valls aux municipales de Barcelone a été un échec total. Sa liste a fini en quatrième position, mais l’ancien Premier ministre français est revenu sur le devant de la scène, dans la capitale catalane. Il a  fait une proposition à la maire sortante d’extrême gauche : la mise à disposition de ses trois conseillers municipaux pour éviter l’élection d’un maire indépendantiste, ce qui serait une première dans l’histoire de Barcelone, quitte à donner ses voix à une personnalité opposée à ses idées politiques.

Les trois membres indépendantistes élus à l’occasion des élections européennes  ont été suspendus par le gouvernement.

Comment réformer ce pays de 49 millions d’habitants ?

– Efforts sur le marché du travail, le secteur bancaire, le droit des faillites.

 – Regain de compétitivité et renforcement des secteurs exportateurs.

– Amélioration de la situation financière des entreprises.

– Maintenir des infrastructures de qualité.

– Jouer sur le potentiel touristique.

Quels sont les points faibles ?

– Dette privée et dette  publique élevée (100% du PIB), position extérieure très négative.

– Dualité du marché du travail, chômage structurel élevé.

– Contingent important de petites entreprises peu productives.

– Paysage politique morcelé, unité du pays fragilisée.

Son PIB de 1 400 milliards de dollars représente la moitié de celui de la France et son taux de chômage atteint 14%, niveau explosif.

La situation de l’Espagne  est préoccupante tant sur les plans géopolitique, avec la Catalogne que social avec son chômage et économique  avec sa dette.

Il faut aider ce pays, véritable berceau de culture ? Deux remèdes pour répondre  aux trois défis qu’elle doit affronter : une aide multiforme de l’Europe, majoritairement économique, un plan Marshall redonnant confiance à l’ensemble de la population.

Ce sont les devoirs de la nouvelle Europe.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *