le direct Musique sacrée

Léonard de Vinci au Louvre

Il reste quelques billets seulement pour aller visiter la splendide exposition Léonard de Vinci au Louvre, et il faut en profiter.

En effet, cette célébration du 500ème anniversaire de la mort du peintre n’aura lieu sans doute qu’une seule fois dans une vie, tant elle a été compliquée à organiser, tant elle contient d’œuvres et de chefs-d’œuvre. On n’y voit que 11 tableaux du maître florentin, mais c’est beaucoup car ce sont moins de 20 au total qui sont attribués à Léonard. L’exposition nous fait parcourir toute la vie de Léonard, né en 1452 d’une union illégitime, qui, à 12 ans, est placé dans l’atelier de Verrocchio, l’un des plus grands sculpteurs de son temps. C’est là qu’il apprend comment rendre compte de la lumière. « Sans lettres », Léonard comprend le monde par l’expérience. Ses recherches, ses découvertes, mathématiques, botaniques, anatomiques, architecturales, etc. nourriront sa peinture, qui n’est pas seulement une représentation des apparences mais de la vie intérieure des êtres. Sont montrés au Louvre une quantité de dessins enlevés et libres, et on voit bien que Léonard était un dessinateur hors pair. On découvre, preuves à l’appui, les techniques qu’il a mises au point pour rendre ses personnages si vivants : des couches nombreuses et très fines de glacis qu’il superposait, jusqu’à obtenir cet effet de « sfumato » qui efface les contours des visages et des choses. Ainsi, la peinture, « science divine » qu’il plaçait au-dessus de toutes les autres sciences, était pour lui ce qui rend le mieux compte de la vie, de la beauté et du mystère du monde.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *