le direct Musique sacrée

Index de persécutions des chrétiens : « Si la persécution était un lac, il est plus profond et plus large avec les chiffres de cette année »

Depuis 1997, Portes Ouvertes publie un index mondial de persécution des Chrétiens. Un classement comptant 50 pays. Cette année encore, 4305 chrétiens ont été tués, 3150 chrétiens sont emprisonnés en raison de leur foi et 1847 églises ont été la cible d’attaque.

Evolution persécution

« Si la persécution était un lac, il est plus profond et plus large avec les chiffres de cette année » constate Michel Varton, président de Portes Ouvertes France, « une digue s’est rompue« , la violence a augmenté de 20 %. Dans le monde, ils sont 245 millions de chrétiens à vivre cette persécution (1 personne sur 9). Cette année, l’association fait le focus sur deux pays : la Chine et l’Inde.

Des pays qui utilisent notamment la technologie pour contrôler. Michel Varton alerte : « ne mettez pas de photos des chrétiens partenaires, l’Inde utilise la biométrie pour identifier les chrétiens. En Chine, des caméras ont été placées dans certaines églises, près des autels et des trous à don pour repérer qui pratique et qui donne à l’Eglise ».

Le pays du Milieu a gagné 16 places dans le classement et pointe désormais à la 27 ème place, « c’est le pays qui veut le plus de contrôle religieux » estime Claire Lacroix. L’index estime que plus de 7000 églises ont été obligées d’enlever leurs croix quand certaines régions demandent à ce que le drapeau chinois soit hissé au dessus. « Le gouvernement prétend en particulier le bien de l’enfant en interdisant aux jeunes de moins de 18 ans d’aller à l’église ou de recevoir une éducation religieuse » souligne l’index. Les nouvelles technologies sont utilisées pour repérer les chrétiens avec des caméras de surveillance près des autels et des troncs à dons. Près de 171 églises ont été fermées.

graphique chrétiens tués

L’Inde intègre le top 10 des pays où les chrétiens connaissent le plus la persécution. Depuis la victoire électorale en 2014 du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party, les minorités sont devenues la cible des extrémistes et la loi anticonversion, en vigueur dans 8 états, n’arrange pas les choses. «  Notre but est de faire de l’Inde une nation hindoue d’ici 2021. Les musulmans et les chrétiens n’ont aucun droit de rester ici. Ainsi ils devront se convertir à l’hindouisme ou partir » avait déclaré Rajeshwar Sing, l’un des principaux dirigeants du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), groupe paramilitaire nationaliste hindou en 2014. Au moins 12 500 chrétiens et 100 églises ont été attaqués, au moins 200 personnes ont été arrêtées à cause de leur foi.

4305 chrétiens ont perdu la vie dans le monde, 3731 ont été tué au Nigéria. Les douze états du nord sont régis par la charia, les chrétiens sont « traités comme des citoyens de seconde zone et discriminés ». La persécution progresse depuis 5 ans, causée par la présence de Boko Haram et des éleveurs peuls (majoritairement musulmans). 1847 églises ont été ciblées au Nigéria. L’Afrique sub-saharienne a connu une augmentation de 4,7% des violences à l’encontre des chrétiens.

La Corée du Nord reste n°1 de l’index depuis 18 ans. On estime, malgré l’absence de chiffres officiels, qu’il y a entre 200 000 à 400 000 chrétiens.

L’islam reste la menace principale. Au Pakistan, surtout depuis la libération d’Asia Bibi, les activités chrétiennes sont surveillées. En Iran, des vagues d’arrestations se multiplient. L’Algérie fait un bond dans le classement. Passant de la 42 ème à la 22 ème place, les « chrétiens y sont harcelés et persécutés dans leur vie quotidienne« . « La majorité des chrétiens sont affiliés à l’Eglise Protestante d’Algérie (EPA), les lois de 2006 ont limité la liberté d’expression des chrétiens et l’importation des bibles y est limitée ». Fin 2017, 25 des 45 églises protestantes, reconnues initialement par le gouvernement, ont été inquiétées.