le direct Musique sacrée

Décryptage : le point de vue d’un Polonais sur la France

Décryptage – Philippe Delaroche reçoit Marek Gladysz, correspondant de la radio polonaise RMF 24, auteur  de « La France, maillon faible de l’Europe ? » aux éditions de L’Artilleur, à l’occasion des élections européennes de 2019.

Le journaliste Marek Gladysz pose un regard polonais sur la France. © Éditions L’Artilleur

L’analogie entre Jarosław Kaczynski, président du parti polonais au pouvoir PiS, et Vladimir Poutine établie par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle de 2017 a choqué Marek Gladysz. La sous-estimation du gouvernement et le silence des médias français sur les 1000 voitures brûlées et le lynchage de deux policiers dans la nuit du Nouvel An lui rappelle le bilan « globalement positif » que tirait Georges Marchais de l’URSS. Alors que la presse décrit la Pologne comme un pays xénophobe replié sur lui-même qui refuse toujours d’accueillir des migrants, le journaliste polonais argue que le pays d’Europe centrale a délivré le plus de titres de séjour au sein de l’Union européenne. Les Ukrainiens en ont bénéficié à la suite de la révolution de Maïdan. Emmanuel Macron avait enjoint la Pologne saturée à accueillir les millions de migrants du Moyen Orient lors de la crise migratoire de 2015.

La France dans le déni de réalité

Dans « La France, maillon faible de l’Europe ? : observations d’un journaliste polonais », le correspondant de RFM 24 défait les idées reçues sur son propre pays et tire le portrait d’une France qui s’apprête à devenir le pays européen le plus faible. L’auteur fait le diagnostic d’un pays d’Europe de l’Ouest malade, atteint de politiquement correct. Marek Gladysz s’offusque du manque de modération d’Emmanuel Macron envers la Pologne au micro de Philippe Delaroche.