le direct Musique sacrée

Qu’est-ce que le Baptême ?

Cette année encore, plus de 4000 personnes ont reçu le baptême en France pendant la Veillée Pascale, ce samedi 31 mars. L’occasion pour la rédaction de revenir sur la signification de ce sacrement.

7713670-jesus-christ-bapteme-par-saint-jean-baptiste

Qu’on le reçoive étant nourrisson ou adulte, le baptême a un sens bien précis pour les chrétiens : il marque l’entrée dans l’Église, et la reconnaissance de la foi en Dieu. C’est pourquoi chaque année, lors de la vigile pascale -qui célèbre la Résurrection du Christ- les fidèles renouvellent la « profession de foi » de leur baptême.

Considéré par l’Église comme une grâce et un don de Dieu, le baptême  « ne suppose pas que ceux qui le reçoivent le mérite », précise sur son site la Conférence des évêques de France. Spécifiant également que le baptême est un sacrement, soit une action de Dieu (invisible) destinée à la sanctification des Hommes.

Les précisions du Père Christian Maheas, vicaire de la paroisse Notre-Dame-des-Champs.

Symbole de l’eau

Le mot « baptême », est issu du grec et signifie littéralement « immersion ». Dans les premiers temps de l’Église, les nouveaux baptisés étaient plongés entièrement dans des cuves remplies d’eau à trois reprises (en référence à la Trinité). Symbolisant, à travers l’eau, leur renaissance à une vie nouvelle, à une vie chrétienne. Ils étaient ensuite recouverts d’un vêtement de lin.

LIRE AUSSI >> Catéchuménat adulte : préparation pour une vie nouvelle (témoignage)

Dans une catéchèse tenue en novembre 2013, le pape François apporte quelques éclairages : « Le sacrement du baptême constitue une véritable immersion spirituelle dans la mort du Christ, d’où l’on ressuscite avec lui comme des créatures nouvelles (cf. Rm 6,4) ». Il prend de fait tout son sens lorsqu’il est célébré dans la nuit de Pâques.

 « Un seul Baptême »

En récitant le Credo lors de la messe, les fidèles reconnaissent « un seul baptême pour le pardon des pêchés ».  Aussi faut-il rappeler que le baptême est unique, et ce pour tous les chrétiens, qu’ils soient catholiques, orthodoxes ou protestants. C’est le rite de l’eau et la formule : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » qui en font sa spécificité.

C’est notamment ce que rappelait en janvier 2016 le pape François lors d’une audience générale à Rome : « Quand, nous chrétiens, nous disons partager un seul baptême, nous affirmons que nous tous, catholiques, protestants et orthodoxes, nous partageons l’expérience d’être appelés des ténèbres impitoyables et aliénantes à la rencontre avec le Dieu vivant, plein de miséricorde ».

A quel âge baptiser son enfant ?

Lors du baptême d’un nourrisson, les parents s’engage à faire découvrir à leur enfant la foi chrétienne. Faut-il baptiser le plus tôt possible son enfant ? Les explications du Père Christian Maheas.