le direct Musique sacrée

Louis-Raphael Sako, patriarche de Bagdad, en visite à Paris

Sa Béatitude Louis Raphael Sako, patriarche de Babylone des chaldéens, était à Paris ce vendredi 16 mars. L’occasion de faire un point sur la situation des chrétiens d’Irak auprès du Quai d’Orsay. Entretien.

La situation sur le terrain militaire semblait s’être améliorée avec le recul de Daesh et la libération de ville comme Mossoul. Mais la sécurité et la stabilité sont loin d’être totales pour les chrétiens irakiens, comme pour les autres.

Si les chrétiens sont en train de revenir dans plaine de Ninive, il existe des freins. La division administrative entre le Kurdistan et l’Etat central rend les déplacements difficiles. L’insécurité et le risque d’attaque ou de pillage sont aussi rédhibitoires. Enfin, le discours de certains évêques d’attendre la reconstruction ralentit encore le processus de retour. Au total, 7000 chrétiens sont revenus sur les 20 000 qui avaient fuis les lieux. Mgr Sako, lui, encourage fortement les chrétiens de Mossoul à revenir à Mossoul.

En finir avec le tribalisme

Mgr Sako est là pour porter un message d’apaisement et de dialogue afin d’arriver un jour à la paix en Irak. Pour cela, il prône deux axes : la réforme de l’Etat et le dialogue. La citoyenneté est, pour le patriarche, l’unique moyen de trouver la paix. Il faut un état assez fort avec une véritable justice et police, afin d’assurer la sécurité. Mgr Sako est résolument contre la création de milice, car ce n’est pas la communauté qui doit protéger l’individu, mais l’Etat.

Le dialogue entre les différentes religions, entre les citoyens aussi, est à privilégier, afin de trouver une entente au sein de la société. Même si, pour les différentes religions, aussi bien chrétienne que musulmane, c’est difficile. L’Europe doit être présente pour aider à ce processus.

 Et de préciser que : « la France a un devoir moral ». C’est le pays qui, selon Mgr Sako, connaît le mieux l’Orient. La France a une certaine expertise sur la citoyenneté et la séparation entre l’Etat et les religions.

Une prière le dimanche des Rameaux

L’Œuvre d’Orient propose une journée de prière pour les chrétiens d’Orient et pour la paix, dimanche 25 mars. Plusieurs idées sont données : intégrer une prière spécifique dans la prière universelle, organiser une rencontre avec des communautés de chrétiens orientaux…