le direct Musique sacrée

« Vivre sa foi et son amour du foot », le témoignage du père Bertrand Cherrier

A l’occasion de la coupe du monde de football, Radio Notre Dame a rencontré le père Bertrand Cherrier, curé de la paroisse St Gabriel à Paris, ancien footballeur professionnel devenu prêtre. Il raconte son parcours spirituel original et porte un regard inédit sur la place de la foi dans le football.

L’hexagone bouillonne et honore la victoire de ses nouveaux héros. Les Bleus entrent dans la sphère très privée des équipes ayant conquis plus d’une fois le trophée le plus convoité de la planète football, et alimentent depuis dimanche soir la ferveur frénétique de millions de supporters. Le pays en liesse est atteint d’une fièvre populaire collective où ceux qui n’y prennent pas part deviennent étrangement différents. Cet élan soudain d’une passion profonde et viscérale pour un sport, pose la question d’une cohabitation nouvelle : la puissance de la foi avec l’influence grandissante de l’ « idéologie » football.

Le père Cherrier relate à mon micro son parcours atypique, qui l’a mené aussi bien sur la pelouse d’un terrain de football que dans le chœur d’une chapelle :

Foot et religion, un terrain commun

Selon le père Cherrier le foot et la religion fondent leurs similarités sur une base commune. Le père explique cette part d’uniformité qui rapproche encore plus deux domaines, diamétralement opposés.

Concilier foi et passion du ballon rond

Le football qui semble être à priori, un univers pleinement à l’écart de la foi, par ses aspects superficiel, économique et excessif est en réalité une école de vie et de valeurs, notamment pour approfondir encore davantage la mission de chrétien. Le père Bertrand Cherrier m’explique comment aujourd’hui, le chrétien peut arriver à allier son esprit de footballeur et sa foi en l’amour de Dieu.

Une école de l’humilité et du service : un parallèle avec l’engagement de chrétien

« Être chrétien, c’est se donner pour les autres et être au service de l’autre » me dit le père Cherrier. Une caractéristique de la mission du chrétien que le curé de St Gabriel retrouvait souvent sur les terrains de foot quand il jouait avec des jeunes placés en maison de redressement. Au-delà de l’aspect ludique de cette activité sportive, les jeunes apprennent à se tourner vers l’autre et à le servir dans la discrétion.

|| Le père Cherrier nous fait découvrir une autre dimension du monde du ballon rond : la dimension spirituelle d’un sport qui suscite la passion et  la communion d’un peuple fier tout en nous faisant discerner la part de charité chrétienne qui constitue l’essence même du football moderne. ||

« Le meilleur chemin pour aller vers Dieu c’est d’aller vers les hommes et dans le rassemblement, témoigner de l’évangile »- Père Bertrand Charrier