le direct Musique sacrée

Philantropia : Le pain partagé du Secours Catholique

A la paroisse Notre-Dame de Clignancourt dans le 18e arrondissement, le Secours Catholique organise un repas pour 80 personnes tous les mardis et vendredis. Régis Ceyrac, bénévole et Emmanuel Prost, artiste illustrateur qui publie un livre témoignage en parlent au micro de Geneviève del Marmol.

Le programme est le même chaque jour : un premier accueil vers 9h30 puis les bénévoles comme les personnes présentes se répartissent les différentes tâches. C’est un des aspects les plus important pour Régis Ceyrac, bénévole référent le vendredi. « Les personnes que l’on accueille partagent les tâches avant de partager le repas ». Les premiers arrivés mettent en place les tables, certains vont faire des courses, d’autres la vaisselle et le ménage après le repas… Prévu pour 80 personnes ce sont 5000 repas qui sont servis par an pour 600 personnes environs. Les profils sont très variés : jeunes, vieux, français ou non, avec ou sans papier. « L’accueil est inconditionnel », assure Régis. Les personnes viennent au pain partagé pour manger ou sortir de leur solitude. En plus du repas et du café, une douche et des journaux sont proposés.

Un livre témoignage pour raconter

Le but de ce livre est de rendre compte et témoigner des rencontres qui se font. Ils sont deux pour ce travail : Emmanuel Prost le dessinateur et le prix Goncourt Alexis Jenni. « On avait déjà fait un livre de cuisine avec Alexis, qu’on avait fait sur Lyon. Il avait été sollicité par le Secours Catholique pour écrire quelque chose sur le pain partagé. Donc il a naturellement proposé à Emmanuel Maistre de me faire venir avec lui pour travailler sur ce projet, pour illustrer les rencontres qu’on allait faire là bas », raconte l’illustrateur. Sa méthode de travail est basée sur l’immersion. « Je vais dessiner ce que je vois, les personnes qu’on va interroger », révèle-t-il. Un web documentaire est disponible sur internet.