le direct Musique sacrée

La philanthropie de proximité

Geneviève del Marmol reçoit Tristan de Feuilhade, Fondateur et Président de la Fondation Feuilhade qui remet le prix de la solidarité de proximité. Deux lauréats l’accompagnent : les associations Ère de jeu et Ticket d’entrée.

Le parcourt solidaire de Tristan de Feuihade c’est fait par différentes étapes. Tout d’abord après un burn-out il y a 35 ans, il part en Papouasie- Nouvelle Guinée. Il a créé un atelier protégé pour fabriquer des fauteuils roulants. ce qui devait durer un an sera finalement deux ans et demi. « Le deuxième temps fort ça a été quand j’ai créé le site internet planète solidarité en 2000. Un site internet qui était le premier en France pour mettre en relation des personnes qui ont envie de faire quelques chose d’être bénévole de proximité et les associations qui cherchent des bénévoles ». Ce site deviendra France bénévolat. En 2005, il recevra un héritage qui lui donnera l’idée de créer la fondation afin de donner du sens à cet argent. L’objet de la fondation sera de remettre le prix de la solidarité de proximité.

Les prix de la fondation

La fondation remet chaque année trois prix. Il y a tout d’abord le prix de la solidarité de proximité, puis deux prix coups de cœur. les lauréats sont choisis par un sujet qui sélectionne les dossiers des associations. Celles-ci doivent respecter le thème de l’année et être une petite structure impliquée localement. Les prix aident à « faire savoir », faire connaître les projets des associations.

Deux associations

L’association Ticket d’entrée à reçu le prix de la solidarité de proximité en 2017. En 2014, Rachel Hinawi commence avec une amie à donner des cours d’alphabétisation dans le 19e arrondissement. Elles se sont rendu compte que les gens ne sortaient pas de leur quartier, et n’avaient pas accès à la culture. L’association propose donc des sorties culturelles. « Elles sont bien préparées pendant deux heure lors d’un cours, ensuite on fait la sortie, et puis il y a une séance de restitution qui est très importante ». L’association Ère de jeu a reçu le prix coup de cœur en 2016. Le thème de l’année était la solidarité de proximité intergénérationnelle. « C’est une association culturelle et artistique en direction de l’enfance et de la jeunesse », explique Pascale Paulat. Trois enjeux sont principaux : l’éducation par la culture, l’accessibilité aux œuvres et à la pratique artistique. L’association a été récompensé pour le projet « cliché », une exposition photographique intergénérationnelle.