le direct Musique sacrée

Cyril de Quéral, nouveau vice-président des EDC

Grand Témoin – Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC) ont élu leur nouvelle équipe dirigeante lors de leurs assises nationales du 16 au 18 mars dernier. Cyril de Quéral, le nouveau vice-président est au micro de Louis Daufresne.

Actualité oblige, Cyril de Quéral a réagi au discours d’Emmanuel Macron. Présent dans la salle, il peut nous révéler, un peu, ce qui s’est dit ensuite lors du cocktail ambulatoire qui s’est tenu après. « Ce qui m’a beaucoup plu dans cette intervention d’Emmanuel Macron, c’est le fait qu’il dise aux catholiques de s’affirmer », annonce-t-il. Cela raisonne particulièrement pour lui car aux EDC : « notre credo c’est de dire qu’il faut que chaque religion puisse s’exprimer dans l’entreprise, que chacun puisse vivre pleinement sa religion, sa conviction, qu’il ne la laisse pas à la porte de l’entreprise, dans le respect des autres ». Si le président n’a pas parlé d’économie, ce n’était pas gênant, car pas le thème de la soirée. Mais le dirigeant chrétien note : « on était pas mal de patrons ce soir-là ».

Une laïcité à l’américaine

Cyril de Quéral a particulièrement apprécié la partie sur l’engagement, cette idée que chacun puisse exprimer ce qu’il croit bon pour la nation. « J’aime bien cette idée que toute les religions ensembles expriment ce qui les animent, collaborent à faire la France de demain. Moi j’aime bien cette idée », explique-t-il. Une vision plus ouverte qu’une relégation du fait religieux dans la sphère privée uniquement. Une vision qui correspond encore avec ce qu’il a appris aux EDC : « Ce que j’ai appris aux entrepreneurs et dirigeants chrétiens, c’est que l’on pouvait vivre sa foi en étant dans son métier ». Ça sera aussi plus facilement le cas dans la nation aussi maintenant.