le direct Musique sacrée

Les mystères du cerveau

Le cerveau est mal connu malgré son importance. Professeur Yves Agid, membre fondateur de l’ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière) et professeur honoraire de neurologie et Lionel Naccache, neurologue, en parlent dans le cadre de la semaine du cerveau.

Les avancées de la recherche sur le cerveau sont phénoménales. Mais plus la science progresse, plus elle découvre de nouveaux champs d’étude. « On commence à connaître comment c’est organisé les routes, les rues, les ruelles, comment ça se passe, toute la description des cellules. On commence à comprendre comme le cerveau ‘matériel’ produit la pensée ‘immatérielle’ », explique le professeur Agid. Mais Lionel Naccache nuance : « on connait peu et plus on connait, plus la fraction de ce qu’on ne connait pas diminue parce qu’on prend conscience de tout ce qu’on ignore ». La composition du cerveau est maintenant bien connu : « deux hémisphères, un droit, un gauche, dans une masse gélatineuse qui pèse un peu près trois livres ( 1.360kg) », indique professeur Agid.

La technologie au service de la science

Ce qui permet les découvertes scientifiques, c’est d’une part les chercheurs, mais aussi les avancées technologiques. « Les découvertes scientifiques, surtout dans notre domaine, dépendent du progrès technologique », révèle Yves Agid. L’exemple donné est celui des neurones et des cellules gliales. Les premiers ont été largement étudiés car ils passent un courant électrique et la technologie pour le voir existe. Les secondes ont un regain d’intérêt parce que la technologie suit. Ces deux cellules que la science pensait déconnectée, sont en fait en interaction permanente. Cela change la vision de la communication dans le cerveau qui passe d’une vision mécanique de transmission de signaux électriques à un flux d’information comme dans un ordinateur.

>> Pour aller plus loin : « Parlez-vous cerveau » (Odile Jacob), 224 pages, 17 €. «  L’Homme glial, une révolution dans les sciences du cerveau » (Odile Jacob), 208 pages, 23 €.