le direct Musique sacrée

Le Débat de la Semaine : Mamoudou Gassama, Arkadi Babtchenko, l’avortement en Irlande, et l’Italie

Jean-Pierre Denis, Victor Loupan et Jean-Luc Mouton débattent de l’actualité de la semaine. Au menu : Mamoudou Gassama, le journaliste ukrainien faussement tué, le référendum en Irlande et la situation politique en Espagne et en Italie.

Le premier thème est l’histoire de Mamoudou Gassama, ce jeune migrant de 22 ans qui a sauvé un enfant en grimant au 4e étage d’un immeuble. Victor Loupan apprécie le geste. « C’est un peu comme une parabole biblique. Vous avez l’exemple et le contre-exemple », analyse-t-il. D’un côté, le bon samaritain et de l’autre le père indigne. Et de continuer : « Mamoudou Gassama a montré ce qu’un homme doit être ». Un avis partagé par Jean-Pierre Denis, ce qui est assez rare pour qu’il le souligne lui-même. Concernant toutes les retombées médiatiques et politiques, Jean-Luc Mouton précise : « On ne peut pas tirer d’autres conclusions de manière générale ». Comme un appel à éviter trop de récupération.

L’affaire Arkadi Babtchenko

Le second sujet est le journaliste ukrainien annoncé assassiné à Kiev et qui est réapparu le lendemain en conférence de presse avec la police. Soit disant pour le protéger d’un véritable attentat. Victor Loupan, russophone, déclare : « C’est une histoire absolument folle ». Le journaliste est passé de patriote russe à anti-Poutine suite à l’invasion de la Crimée. Le tout donne une impression étrange, d’amateurisme de chaque côté. « On a l’impression d’avoir à faire avec des gens qui ont des problème cognitifs, qui ont des problèmes avec la réalité », continue Victor Loupan. Jean-Pierre Denis et Jean-Luc Mouton s’accorde à penser que c’est une histoire qui n’a pas de sens et qu’en l’absence d’informations solides, il ne vaut mieux pas commenter.

Le référendum irlandais sur l’avortement

Jean-Pierre Denis note d’abord une réponse claire à la question posée, vu le résultat : plus de 66 % de « oui ». Il regrette le retrait de la mention d’égalité entre l’enfant à naître et la mère dans la Constitution, ce qui empêchait la légalisation de l’avortement. Il note aussi que le poids de l’Église, jusqu’alors très fort, se retrouve amoindri. « C’est plus sain », assure Jean-Luc Mouton, pour qui être chrétien est un témoignage et non l’imposition d’idées. Pour Victor Loupan, il y a un tendance lourde autour de l’euthanasie et l’avortement en Europe qui sont contre la civilisation chrétienne. « Nous assistons au démantèlement des principes de cette civilisation », regrette-t-il.

La situation politique en Espagne et en Italie

Mariano Rajoy est au centre d’une motion de censure qui va être acceptée. Les partis populistes d’Italie vont pouvoir former un gouvernement. Mais la situation des deux états reste tendu et instable. Jean-Pierre Denis voit : « l’implosion des deux forces qui ont alterné en gouvernant les pays européens sous différents noms depuis l’après-guerre : la sociale-démocratie et la démocratie chrétienne. Et quand elle n’implose pas elle est attirée par les extrêmes ». Pour Victor Loupan : « les pays européens ont de plus en plus de mal à être gouvernés ». Jean-Luc Mouton trouve que le vote italien n’est pas un hasard : « ils ont voulu dégager la classe politique au pouvoir. Ce qui est en question c’est cette espèce de démagogie populiste».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *