le direct Musique sacrée

Le Débat de la Semaine : Corée du Nord, Russie, Italie et Chili

Jean-Marie de Bourqueney, pasteur, rédacteur en chef Évangile & Liberté, Victor Loupan, journaliste et Patrice de Plunkett, journaliste, débattent de l’actualité de la semaine. Au menu : l’annulation du sommet entre la Corée du Nord et les États-Unis, la visite de Macron en Russie, le gouvernement italien et la démission des évêques chiliens.

« Voilà c’est fini », aurait pu chanter Jean-Louis Aubert concernant le réchauffement des relations entre les USA et la Corée du Nord. Trump a décidé d’annuler le sommet du 12 juin à Singapour. Il devait rencontrer Kim Jong Un, un événement historique. Patrice de Plunkett regrette que Trump est trop jubilé, demandant le prix Nobel de la Paix, alors que la règle est de ne pas perdre la face quand on joue ce genre de poker. Jean-Marie de Bourqueney note : « ce qui est inquiétant c’est la versatilité de cet homme ». A force de revirement, il n’est plus possible de délier le vrai du faux. Victor Loupan reprend une analyse américaine : « Trump mène ses discussions internationales comme il mène ses discussion en affaires : la menace et la flatterie ». Mais la vrai question est surtout, pour lui, la dénucléarisation de la Corée du Nord, que cette façon de faire ne va pas aider.

Emmanuel Macron en Russie

Au pays des Tsars, le président est reçu à Saint-Pétersbourg. Comme pour rendre la pareil après avoir accueilli Vladimir Poutine à Versailles. C’est pour Victor Loupan, une preuve supplémentaire du non isolement de la Russie. « La France et la Russie se retrouvent sur toute une série de chose politique », ajoute-t-il. Il faut pour lui, recréer de véritables liens d’amitié. Une analyse partagée par Patrice de Plunkett qui pense que : « la logique de ce que fait Macron voudrait qu’il rende à la France son rôle international des années 60 ». C’est-à-dire une position ni atlantiste ni pro russe, mais entre les deux. Pour Jean-Marie de Bourqueney, c’est à l’Europe de reprendre la main suite au repli géopolitique des USA.

Gouvernement italien

L’avocat Giuseppe Conte vient d’être désigné par le Président italien, Sergio Mattarella, pour former un gouvernement d’union entre le mouvement 5 étoiles et la Liga. Ils ne sont pourtant pas d’accord sur beaucoup de sujet mais restent anti-systèmes. « Le plus beau c’est que chacun des deux est content du programme commun », sourit Patrice de Plunkett. Les germes de la discordes sont pourtant déjà présents. Jean-Marie de Bourqueney et Victor Loupan s’interrogent sur l’avenir de la démocratie représentative à la proportionnelle. « Peut-être que ce système doit se terminer en Europe ? », demande le premier. Alors que le second estime que : « l’Europe a de plus en plus de mal à être gouvernée ».

La démission des évêques chiliens

Patrice de Plunkett voit trois avantages à cette démission collective. C’est d’abord un moyen de montrer que libérer la parole n’est pas facile. Ça permet ensuite de mettre en lumière des intrigues du Vatican anti-pape François, qui bloquent les décisions du pontife. Enfin, ça va peut-être permettre un retour en force de la lutte contre la pédophilie au sein de l’Église avec un tribunal et une prison au sien du Vatican sur ces questions.