le direct Musique sacrée

Les régimes autoritaires en Europe

Les débatteurs du jour se demandent si l’Europe va s’écrouler sous l’arrivée de régimes illibéraux ou continuer à développer son ouverture ? Emmanuel Macron a lancé ce 17 avril des consultations citoyennes sur l’avenir de l’Europe.

Patrice Obert commence par remettre le débat dans un contexte. « Je poserai le prblème selon les termes suivants : ce qui se apsse en au niveau de l’Europe c’est un peu ce qui s’est passé au niveau de la France », explique-t-il. Il y a une hausse du nationalisme, d’une arabophobie. Il y a au sein de l’Europe une confrontation entre un pan ouvert et universaliste et une plus fermée et conservatrice. C’est à Emmanuel Macron de rendre l’Europe désirable en lançant des projets communs.

Comprendre les tensions sous-jacente

Pour Antoine Assaf, il faut prendre en compte plus serieusement cette montée nationaliste et la comprendre. « Il faut tenir compte que cette montée nationaliste fait partie aussi de l’âme de l’Europe, de ses racines », analyse-t-il. Pour lui, la Hongrie s’est construite dans l’opposition et la résistance à l’empire Ottoman. Il y a une espèce de peur de l’islamisme violent et conquérant depuis. Il y a aussi une lutte contre une Europe « marxiste », qui ne s’intéresse qu’au matériel au détriment des valeurs. Il faut donc trouver un projet qui concilie tout le monde, entre ouverture sur le monde et protection des valeurs.