le direct Musique sacrée

Emmanuel Macron devant les parlementaires européens : convainquant ?

Le débat entre Hugo Billard et Louis Manaranche porte sur le grand oral d’Emmanuel Macron au parlement européen. A-t-il été convainquant ? Quelles annonces retiennent-t-ils ? Éléments de réponse dans le débat du jour.

Il est au moins un point ou les chroniqueurs de Radio Notre Dame sont en accord. Ce discours n’est pas le plus important d’Emmanuel Macron sur l’Europe. A la question : « bullshit ou prometteur ? », Louis Manaranche donne une réponse de normand : « je dirais quelque part entre les deux, en même temps ». Le vrai discours de refondation européenne était celui de la Sorbonne en septembre dernier. Une analyse partagée par Hugo Billard.

La question de la souveraineté

Les deux débatteurs ne sont pas d’accord sur la notion de souveraineté qu’a évoqué le président. Pour Louis Manaranche, il faut faire attention car la souveraineté est aux Nations. « Il y a un défi intellectuel à associer la souveraineté de la nation et la souveraineté européenne qu’il faut prendre au moins au sérieux », explique-t-il. La notion de souveraineté européenne est, en fait, trop vague pour l’utiliser régulièrement. Pour Hugo Billard : « il a insisté sur le souveraineté européenne, en soulignant le fait qu’elle n’était pas supérieure à la souveraineté nationale mais qu’elle était l’accumulation des souverainetés nationales ». Elle doit protéger des désordres du monde en reposant sur trois piliers : le multilatéralisme, la coopération et la subsidiarité. Ce qui est déjà la base de l’Union Européenne.