le direct Musique sacrée

Dominique Wolton examine de le voyage d’Emmanuel Macron au Vatican

Grand Témoin – Louis Daufresne reçoit Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS et fondateur et directeur de la revue internationale Hermès. Il pronostique ce que sera la visite d’Emmanuel Macron au Vatican.

Les voyages des chefs d’Etat français au Vatican font toujours grand bruit. Mais il reste intéressant de l’analyser. Savoir quelle sera la relation entre le pape François et Emmanuel Macron, est une inconnue. « Ils sont suffisamment intelligents et libres d’esprit l’un et l’autre. On verra si l’accrochage se fait », estime Dominique Wolton. Selon lui, les thèmes traités tourneraient autour de l’émigration ou de la laïcité.

L’accueil des migrants

Pour Dominique Wolton : « le pape n’arrête pas de dire qu’il faut accueillir les immigrés et manifestement sont messages n’est pas entendu, ni en Europe, ni dans le monde ». Il positionne Emmanuel Macron sur une note plus européenne et méfiante de l’immigration et le pape sur une note plus positive. Il ajoute : « ce débat est plus violent que le débat de la bioéthique ». La cause ? « Il y a plutôt une peur et un rejet », indique-t-il. Il tacle enfin l’Europe et sa fermeture : « l’histoire de l’Europe est une histoire d’émigration ».

La laïcité

Dominique Wolton pointe un débat récurrent quand un président rencontre le pape : celui de la laïcité. « Il y a ceux qui pensent qu’un pape doit s’occuper d’abord de questions religieuses et ceux qui pensent  que l’application de l’évangile  c’est aussi d’être dans la cité », présente-t-il. Le pape François assume d’être un pasteur au cœur de la cité, et non un théologien. Ce problème de laïcité est autant pour les catholiques. Certains catholiques reprochent au pape de soutenir l’immigration, au détriment du dogme, par exemple. Dominique Wolton pense lui : « il y a un vrai problème d’accueil ».