le direct Musique sacrée

Moise Katumbi, l’homme providentiel de la République Démocratique du Congo ?

La République Démocratique du Congo (RDC), est dans une impasse politique depuis deux ans. L’opposant Moise Katumbi peut-il remettre la RDC sur les rails de la démocratie ? Décryptage se penche sur la question avec Olivier Kamitatu, Laurent Larcher et Philippe Muller.

La RDC est un pays d’Afrique centrale, le deuxième plus grand en superficie. Les 85 millions d’habitants estimés sont majoritairement francophones, ce qui en fait le plus grand pays francophone en nombre d’habitants. Le pays profite de ressources minières importantes : un million de tonne de cuivre, 100 000 de cobalt. Mais le pays souffre d’un manque criant d’infrastructures, moins de 20% du pays est connecté par voie terrestre. La forêt tropicale couvre 14% de son territoire. C’est politiquement que le bât blesse. Joseph Kabila, qui est au pouvoir depuis 2006, aurait dû laisser sa place en décembre 2016. Il ne l’a pas fait et usurpe illégalement la présidence depuis. Il a annoncé des élections en décembre prochain. « Le chaos est avant tout une question de gouvernance », explique Olivier Kamitatu, homme politique congolais et porte-parole de Moise Katumbi. « Il faut remettre à plat certains principes comme l’état de droit, la démocratie », continue-t-il.

Image Wikipedia. Crédit : Dbenbenn.
Image Wikipedia. Crédit : Dbenbenn.

Moise Katumbi, l’opposant en tête des sondages

Moise Katumbi est un homme d’affaires et l’ancien gouverneur de la province du Katenga, la province la plus au sud du pays. Aux manettes de 2007 à 2015. Il démissionne quand il comprend que Joseph Kabila ne respectera pas la Constitution. Selon Olivier Kamitatu, la seule préoccupation de Kabila est l’enrichissement personnel. « C’est une réelle kleptocratie », assure-t-il. Moise Katumbi entre alors dans l’opposition. Commencent pour lui des pressions judiciaires qu’il dénonce comme injustifiées et qui l’obligent à quitter le pays. Il reste cependant en tête des sondages. « Quand Moise est arrivé au pouvoir, il a fait énormément pour la province », révèle Philippe Muller, manager et chef d’entreprise français, ancien reporter en Afrique du Sud et en RDC, qui connaît personnellement l’opposant. S’il parvient au pouvoir, il aura trois principaux chantiers. « La RDC a trois énormes défis à relever : la corruption, le pillage des ressources et les problèmes du Kivu et Nord-Kivu », analyse Philippe Muller. Au Kivu et Nord-Kivu, des bandes rebelles commettent des exactions contre les populations et le clergé catholique. Laurent Larcher, journaliste à La Croix, prépare un reportage sur la diplomatie française, notamment en RDC. Il raconte que la France serait plutôt complaisante avec le régime de Kabila. Pour lui, « le principal défi c’est d’instaurer un état de droit qui n’a jamais existé ». Quant à savoir si Moise Katumbi est le mieux placé il préfère ne pas se prononcer. Et de préciser : « si l’opposition n’est pas unie ou n’arrive pas à s’unir autour d’un candidat, il est clair que le parti au pouvoir pourra se maintenir ».

La province du Katenga en rouge. Image d'illustration wikipedia. Crédit : Uwe Dedering.
La province du Katenga en rouge. Image d’illustration wikipedia. Crédit : Uwe Dedering.