le direct Musique sacrée

Les vérités 2018 – Les grèves en France : démagogie, refus de la réalité et anarchie progressent

Les mouvements sociaux prennent une dimension géopolitique avec les déclarations de Nicolas Maduro, président du Venezuela.

« Macron est en train de détruire la France. C’est un tueur à gages de l’oligarchie financière chargé de détruire les droits sociaux du peuple français », a affirmé Nicolas Maduro.

Grève de la SNCF, grèves de facultés, grève d’Air France, etc… La France deviendrait-elle l’homme malade de l’Europe ?

Malheureusement démagogie et anarchie progressent et nos grèves prennent une dimension inédite lorsque « La France insoumise » déclare approuver la politique du Venezuela et que l’anarchisme monte dans les sondages.

L’Europe s’inquiète, car les grèves en cours pourraient faire croire que nos budgets sociaux sont insuffisants, que nos impôts sont trop faibles et que nos services publics manquent de personnel, alors que les chiffres démontrent le contraire.

Malheureusement médias et politiques se refusent trop souvent à en débattre et préfèrent des jugements qualitatifs.

1- Luc Ferry, ancien ministre de l’Education nationale, analysant les grèves dans les facultés, rappelait que les bacheliers de son époque n’étaient que 70% à obtenir le diplôme alors le taux actuel est de 95%. Est-ce dû à une amélioration du niveau des candidats ou à une décision politique ? Poser la question c’est y répondre : il est devenu impossible d’exiger le niveau de nos anciens. Les Universités étrangères ne prennent d’ailleurs en considération que les mentions bien et très bien.

2- Nos prélèvements représentent 57% de notre PIB contre 47% en Allemagne : 10 points d’écart, soit 200 milliards d’euros, alors que les qualités de service sont équivalentes  à Berlin et à Paris.

3-  Notre pression fiscale est la plus importante du monde, (triste première place), avec deux conséquences. En premier lieu ces impôts excessifs paralysent les investisseurs et par voie de conséquence l’emploi, en second lieu ils poussent fortunes et jeunes élites à émigrer vers des cieux plus cléments.

4- Notre dame des Landes. L’opération d’évacuation du site est lancée avec 2 500 militaires mobilisés. Elle vise à déloger « une centaine » de personnes a précisé le ministre de l’intérieur, Gérard Colomb. « Des forces de l’ordre seront maintenues  tant qu’il sera nécessaire » pour empêcher de nouvelles occupations, a-t-il ajouté.

5- Les grèves à la SNCF, à Air France et dans une dizaine de facultés créent à la fois un malaise social et de graves difficultés pour nombre d’usagers. Il est pourtant évident que la SNCF ne peut continuer d’accumuler des déficits dont le montant atteint 40 milliards d’euros, soit deux points de PIB, qu’Air France ne peut supporter les augmentations de salaire demandées et qu’un minimum de sélection est nécessaire dans les Facultés pour que les diplômes soient reconnus par les employeurs.

La France fait partie des cinq grands du Conseil de sécurité et elle veut maintenir un leadership en Europe, avec une Allemagne présentant des excédents commerciaux et un budget excédentaire.

Comment assurer le présent et préparer l’avenir de nos enfants sans de profondes réformes ? Les impératifs politiques et géopolitiques se conjuguent pour que nos concitoyens retrouvent la lucidité et la volonté qui ont fait l’Histoire de France.