le direct Musique sacrée

Les vérités  2018 – L’Allemagne. Le leader économique de l’Europe est aussi son leader politique, mais avec un défi géopolitique à relever : l’immigration et l’Islam

Nos médias et nos responsables n’aiment pas les données économiques et s’en tiennent le plus souvent aux débats politiques et sociaux. Pourtant seuls les chiffres permettent de comprendre les vérités tant nationales que géopolitiques.          

Regardons ceux de l’Allemagne et de la France et tirons-en les conséquences.

1- Les PIB définissant les richesses nationales.

Celui de Berlin frise les 4. 000 milliards de dollars alors que le nôtre est de 2. 800 milliards : une différence de 1.200 milliards. Certes la population d’outre Rhin est de 85 millions d’habitants contre 65 millions pour la France, mais notre richesse par habitant est inférieure à la leur : 38. 000 euros chez nous contre 41. 000 euros chez eux.

2- Les critères économiques et sociaux.

En Allemagne, ces critères sont tous au vert, alors que les nôtres sont au rouge. Analysons-les. Outre Rhin le budget est en excédent, les dépenses publiques inférieures aux nôtres de cent milliards d’euros, leurs  impôts inférieurs de cinquante milliards. Leur industrie représente 20% du PIB face à nos 10%, et ils dégagent d’importants surplus commerciaux avec une absence de chômage.

Comment contester l’évidence ? L’Allemagne domine l’Europe, car aucun pays de l’Union ne présente les mêmes avantages tant qualitatifs que quantitatifs.

Par contre la dernière visite du président turc, Erdogan, a démontré les grands défis auxquels est confronté l’Allemagne comme l’Europe : l’immigration et l’islam totalitaire.

Concernant les chiffres de la communauté turque vivant outre Rhin, les estimations varient beaucoup selon les démographes : deux millions pour certains, six million pour d’autres !

Nous nous en tiendrons aux faits. Le président Erdogan vient d’inaugurer la nouvelle mosquée de Cologne construite en plein centre ville. Elle a été financée par une organisation religieuse turque : le pays compterait deux à trois mille mosquées, dont 900 financés par Ankara.

Comment expliquer de telles différences d’évaluation démographique ? Les uns  ne comptabilisent que les Turcs nationaux, alors que les autres tous les Turcs d’origine, dont ceux de nationalité allemande. En tout état de cause, le nombre de mosquées montre l’importance de la religion musulmane  qui abrite souvent des communautés intégristes, totalitaires et terroristes.

Concernant la Turquie, elle démontre malheureusement l’évolution d’un pays laïc devenu une dictature musulmane récusant la démocratie et imposant l’Islam. Rappelons nous aussi l’Iran impérial balayé par le régime des Mollahs !

L’Europe doit désormais faire face à une immigration massive venant d’Afrique, avec les pays qui l’acceptent et ceux qui la refusent. La France est partagée politiquement, mais de façon diffuse et continue, alors que l’immigration progresse ainsi que l’islam intégriste. Que prédisait Boumedienne le dirigeant algérien ?

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront avec leurs fils. Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ».

Un impératif : la France doit rester la France, un pays de civilisation chrétienne qui doit retrouver sa place en Europe de leader économique et géopolitique.

Assumons cette mission.