le direct Musique sacrée

Les 20 guerres nucléaires qui ne sont (heureusement) jamais arrivées

Hugo Billard reçoit Jean-François Bouchard, auteur de « Un demi-siècle au bord du gouffre atomique » (Max Milo). Sur la base d’archives officielles américaines, il retrace les conflits nucléaires qui étaient près d’arriver.

Les sources de Jean-François Bouchard sont on ne peut plus sûres. « Les Etats-Unis sont un pays assez remarquable par leur transparence », félicite l’auteur. « N’importe qui aux USA peut faire un procès à une administration quelle qu’elle soit même à la Maison Blanche ou le Pentagone pour obtenir la déclassification d’archives », poursuit-t-il. Elles viennent de l’association américaine NSA pour National Security Archive. Cette organisation utilise une loi de 1967, le Freedom of Information Act au maximum pour faire déclassifier des documents secrets par la justice. A chaque fois, ce sont les originaux qui sont présentés.

20 conflits qui ont failli être nucléaire

L’auteur recense 20 conflits entre pays dont l’escalade a mené à une réflexion sérieuse sur l’utilisation de la bombe A. Il en explique 16, les quatre derniers étant uniquement entre l’Inde et le Pakistan dans les années 80/90. Les archives américaines sont donc beaucoup moins bavardes sur le sujet. Le lecteur peut ainsi apprendre que c’est la guerre de Corée qui a lancé le mouvement des conflits nucléaires. Le général Mac Arthur, chef de l’armée américaine en Asie, voulait ainsi, en 1951, envoyer 26 bombes atomiques sur la Mandchourie pour mettre fin à la guerre. La Corée du Nord mais aussi son allier chinois auraient été touchés. Certains engins étaient au cobalt, un élément chimique radioactif plus de 100 ans. Il y avait donc une vraie volonté de détruire. Le combat était aussi idéologique, détruire le communisme. Finalement, le président Truman va démettre MacArthur de ses fonctions. Le président le plus proche du bouton nucléaire a été Clinton. En 1994 pour contrer la recherche atomique nord coréenne il a hésité à bombarder la centrale nucléaire de Yongbyon. Mais le nuage radioactif aurait aussi touché l’allier sud coréen. La Corée du Nord est régulièrement au centre des conflits nucléaire.