le direct Musique sacrée

La Chine : un empire du milieu indétrônable ?

Planisphère se penche sur le cas de la Chine. 2e puissance mondiale, elle paraît ne jamais s’arrêter de croître. Valérie Niquet, auteur de « La puissance chinoise en cent questions » (Tallandier) donne des éléments de compréhension de la puissance chinoise.

Vue d’Europe, la Chine est une superpuissance qui ne cesse de se développer tout en réussissant le tour de force d’être à la fois communiste et libérale. Mais cette image est fortement entretenue par le pouvoir en place. « On a cette image d’une Chine dont l’émergence ne peut être arrêtée et c’est d’ailleurs cette image que les autorités chinoises veulent absolument projeter sur la scène internationale, parce que ça sert le régime intérieur », analyse Valérie Niquet. Mais il faut remettre un peu en question ce postulat.

Valérie Niquet 2Un renforcement présidentiel en trompe l’oeil

Politiquement, la Chine est une dictature depuis 1949 et n’a que peu évolué en ça. La décision de permettre au président de faire plus de deux mandats vient d’être actée pour Xi Jinping. Mais le pouvoir réel du président est de toute façon assez faible, car la réalité du gouvernement est dans les mains du secrétaire général du Parti Communiste Chinois et de la commission militaire centrale. Il se trouve que les trois rôles vont souvent ensemble. Seul le nombre de mandats présidentiels était limité. Pour continuer de gouverner, Xi Jinping aurait dû trouver un acolyte, donc un possible rival. « Il n’est pas certain que cette affirmation du pouvoir personnel de la part de Xi Jinping satisfasse tout le monde en Chine », explique la chercheuse à la Fondation pour la Recherche Stratégique. Et de continuer : « c’est non pas un signe de faiblesse mais d’une inquiétude face à une société qui a énormément changé ». Il faut donc considérer des faiblesses chinoises.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *