le direct Musique sacrée

La mise en application de Laudato Si

Les frères de Saint Jean du sanctuaire de Notre-Dame du Chêne à Vion (Sarthe) vont accueillir un colloque sur les nouvelles attentes écologiques. Ils développent un réflexion et une pratique autour de ce sujet. Le frère Marie Benoît en parle au micro de Maxime Dalle.

La communauté a reçu l’Encyclique du pape François, « Laudato Si », comme un appel. « On l’a reçu comme un programme à développer sur le sanctuaire », explique le frère Marie-Benoit. Et de préciser : « pour plusieurs frères on l’a vu comme un signe prophétique ». Il y voit un lien avec le sanctuaire où des phénomènes surnaturels sont apparus dans un chêne. Ils ont donc décidé de se lancer dans la permaculture après un an de réflexion. Ils recevront un colloque du 13 au 15 avril sur les nouvelles attentes écologiques. Il permettra de lancer l’académie pour une écologie intégrale, pour développer la formation, la réflexion et l’expérimentation. « C’est une première et en même temps ça fait partie de toutes les initiatives qui sont nées à la suite de l’Encyclique du pape », indique le frère Marie-Benoit.

Écologie intégrale kezako ?

Le frère détaille ensuite ce qu’est exactement l’écologie intégrale. C’est de l’écologie à tous les niveaux plus qu’une écologie radicale. Il faut se réconcilier avec soi-même, la terre, la société, le créateur. « Le pape veut que nous comprenions que nous devons travailler à tous les niveaux de la vie, de la vie humaine qui s’enracine dans la création, dans la nature et au niveau de la vie sociale », révèle-t-il. Le pape a, grâce à son Encyclique, mis l’écologie au cœur de la doctrine sociale de l’église. Pour les frères, ça a commencé par occuper une ferme sur leur domaine, jusqu’alors inutilisée. Ils veulent y produire en permaculture de quoi nourrir les retraitants. Si le jardin est visé, c’est à terme dans tout le domaine que les frères veulent créer un milieu de vie sain et responsable.