le direct Musique sacrée

Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens confiants dans l’économie française

Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC) ont présenté leur baromètre de confiance annuel. Cette 5e édition de l’enquête d’opinion auprès de plus de 874 membres confirme certaines tendances et bouscule certaines idées reçues.

Faire un baromètre permet de mieux comprendre et connaître l’état d’esprit des adhérents des EDC. Laurent Bataille, président.

La tendance générale au sien des Edc est à l’optimisme. 77% des répondants pensent que la situation économique de leur entreprise sera meilleure en 2018. Mais ça ne s’arrête pas là. Il y a une bascule car cette vision positive du futur est aussi pour la branche et même pour l’économie française tout entière. « Plus c’est éloigné, plus il y a une vision négative de la situation mais là il y a un inversement, une bascule. C’est inhabituel », analyse Nicolas Masson, gérant de Pragma Management en charge du baromètre. L’indice de confiance dans l’économie passe de 40 % à 80%. Dans les axes de développement que veulent poursuivre les adhérents, c’est l’humain qui prime. Il faut aussi noter une inversion entre la courbe l’innovation marketing et celle technologique. Les entreprises des sondés investissent ainsi plus dans la technologie que dans le marketing. C’est une tendance qui se confirme depuis 5 ans.

Des questions plus thématiques

Avec le baromètre de confiance économique, il y a des questions sur un thème particulier. Cette année, c’est sur la foi. 2/3 des membres reconnaissent avoir une foi agissante, qui : « oriente et leur vie et guide leurs actions quotidiennes », explique Nicolas Masson. Si être identifié en tant que chrétien n’est pas un problème, en parler est tout de suite plus difficile pour 71% des sondés. Ce que recherche les membres de EDC, c’est d’abord « vivre fraternellement là où je suis », selon l’enquête. Vient ensuite construire une famille  et développer son entreprise. Les actions d’engagement public et d’aide aux plus démunis sont souhaitées mais pas forcément accomplies par les membres.

Préparer les assises nationales

Les résultats de l’enquête permettent de préparer les 32e assises nationales du mouvement. Sur le thème « Oser pour une foi(s) », elles auront lieu du 16 au 18 mars. Ce temps de réflexion, prière et rencontre permettra de dresser les axes de réflexion pour l’avenir et approfondir la pensée sociale chrétienne. Cette pensée est à la base même du mouvement. Les EDC produisent régulièrement des cahiers et fascicules pour travailler la pensée sociale chrétienne.

Ces assises seront aussi l’occasion d’élire une nouvelle équipe dirigeante, le mandat de Laurent Bataille touchant à sa fin.