le direct Musique sacrée

Louis Pasteur à l’honneur au Palais de la Découverte

Aux Rendez-vous de l’Histoire reçoit Astrid Aron, commissaire muséographique d’une exposition sur Louis Pasteur au Palais de la découverte. Elle explique le déroulé de la visite qui suit la vie du scientifique.

Le Palais de la Découverte a l’habitude des expositions sur des scientifiques. Cette fois-ci, c’est Louis Pasteur qui est à l’honneur. « C’était  pour nous une figure scientifique très intéressante », explique Astrid Aron, la commissaire de l’exposition. « Il avait une science qui était très expérimentale », annonce-t-elle. Ce qui permet une immersion ludique accessible assez jeune, dès neuf ans. Mais : « on donne à manger à tout le monde », précise-t-elle pour convaincre les adultes aussi.

Une exposition en plusieurs actes

L’exposition commence par un prologue qui présente la vie du chercheur et le contexte de son époque. « Il s’est passé un nombre de choses extraordinaire à la fois du point de vu politique, littéraire, scientifique », énumère Astrid Aron. La muséographie suit ensuite la vie du chercheur et ses découvertes de manière chronologique. Le ludique n’est pas abandonné avec des activités pratiques. La première est de trier des cristaux chimiques qui ont abouti à la première découverte de Pasteur. L’acte II se penche sur son étude de la fermentation du vin afin de trouver comment le garder plus longtemps.

Un chercheur imparfaitement connu

Si Pasteur est surtout connu pour le vaccin contre la rage et la pasteurisation, l’étendue de ses recherches est beaucoup plus vaste. Ni biologiste ni médecin, Pasteur était d’abord et avant tout chimiste. Il a fait deux thèses quand il était à l’ENS Ulm, en chimie et en physique. Mais ses domaines d’études ont aussi touché l’agroalimentaire. Pour beaucoup des découvertes pratiques : vaccins contre la rage, lutte contre les germes dans l’eau, contre la maladie des vers à soie… Mais la première d’entre elle était très théorique : dissymétrie moléculaire. Pour comprendre ce phénomène scientifique, c’est au Palais de la Découverte.