le direct Musique sacrée

Dialogue entre de Gaulle et Churchill

Pascal Racan et Michel de Warzée, présentent « Meilleurs Alliés », au théâtre du Petit Montparnasse, un dialogue entre Wintson Churchill et Charles de Gaulle le 4 juin 1944. Une pièce écrite par Hervé Bentégeat et mise en scène par Jean-Claude Idée.

Deux grands hommes aux caractères différents, un événement historique qui se profile. Tel est le contexte de la pièce « Meilleur Alliés ». Churchill est joué par Michel de Warzée et de Gaulle par Pascal Racan. Créée à Avignon en 2017, elle a ensuite été jouée entre septembre dernier et le 6 janvier. Elle est de retour au théâtre du Petit Montparnasse.

 Les deux acteurs sont précis et ressemblent beaucoup aux personnages qu’ils incarnent. « La taille, je n’y peux rien, je remercie mes parents, la voix je l’ai dès le départ. Mais j’ai de la chance qu’il y ait beaucoup de documents sur internet concernant de Gaulle, sa manière de bouger, de parler, sa manière de fumer… », explique Pascal Racan, le général. Il essaye de respecter tous ses tics, la position de sa montre ou de sa bague à la main droite, la gauche étant blessée, son boitillement après une blessure durant la première guerre mondiale, son phrasé particulier. Winston Churchill n’est pas en reste : s’il parle français, il a un fort accent anglais.

La fragilité des deux hommes

La pièce montre que ces deux monuments de l’histoire sont aussi fragiles. « De Gaulle est un très grand dépressif », indique Pascal Racan. Et Michel de Warzée d’ajouter : « Churchill est un optimiste dépressif. On découvre des êtres humains avec leurs fragilités ». Ce qui n’empêche pas d’être des hommes de décisions. Cette éventail d’émotion et de caractère en font « des personnages fantastiques » qui finissent par avoir un respect mutuel l’un pour l’autre dépassant leurs divergences.