le direct Musique sacrée

St Patrick, Ecossais devenu saint Irlandais

La Saint Patrick est emblématique puisque c’est un jour férié et la fête du saint patron de l’Irlande. Saint Patrick, écossais devenu esclave en Irlande puis  saint.

saint-patrick-saint-patron-de-lirlande« Parmi les peuples, je ne cesse d’exulter et de magnifier ton nom, où que je puisse me trouver et pas seulement quand tout va bien, mais aussi dans les difficultés. Quoi qu’il m’arrive, de bien ou de mal, je dois en conséquence l’accepter d’une âme égale, et toujours rendre grâce à Dieu qui m’a montré comment avoir en lui une foi indéfectible et sans limite. » C’est ainsi que Saint Patrick a professé sa foi à la fin du 4ème siècle après JC.

Né en 387 à Kilpatrick, en Bretagne insulaire (l’Ecosse d’aujourd’hui, NDLR), Patrick, de son vrai nom Maewyn Succat, est fils d’un diacre et  fonctionnaire, peu religieux au demeurant. Si on ne sait rien de son enfance, la légende dit qu’à l’âge de 16 ans, Maewyn Succat est enlevé par des pirates irlandais et vendu comme esclave. Alors qu’il sert de berger à un chef de clan vers Ulster en Irlande, il découvre le christianisme et fait une rencontre avec Dieu. En 411, il parvient à s’échapper et regagne la Bretagne insulaire ou il devient comme son père, diacre puis prêtre.

« J’avais alors environ seize ans. J’ignorais le vrai Dieu et je fus emmené en captivité en Irlande avec tant de milliers d’hommes, selon ce que nous avions mérité, car nous nous étions éloignés de Dieu et nous n’avions pas gardé ses préceptes, et nous n’avions pas obéi à nos prêtres qui nous avertissaient de notre salut. Et le Seigneur lança sur nous la colère de son ressentiment et nous dispersa chez beaucoup de gentils, même jusqu’à l’extrémité de la terre, où maintenant on peut voir ma petitesse parmi les étrangers.« (Extrait des confessions de St Patrick)

 Vers la sainteté

C’est une vision et des voix, qui le pousse à traverser la Gaule pour gagner les îles de Lerins (Baie de Cannes, NDLR) où il s’installe à l’abbaye de Saint Honorat. Il y a passera deux ans, étudiant la théologie avant de partir à Auxerre pour rejoindre St Germain d’Auxerre. Fait évêque, il prend le nom de Patrick et  part en 432, sur ordre du pape Célestin Ier, en Irlande pour évangéliser.

« C’est pourquoi je ne puis taire — et il n’est pas à propos de le faire — tant de bienfaits et tant de grâces que le Seigneur a daigné m’accorder dans la terre de ma captivité, car voici ce que nous devons rendre en échange : c’est qu’après la compréhension et la connaissance de Dieu nous exaltions et confessions ses merveilles devant toute nation qui est sous tout le ciel« . (Extrait des confessions de St Patrick)

Rock de Cashel (province de Munster) où St Patrick baptisa le roi Aengus et ses frères

Connaissant la culture et la langue, il fait de multiples prédications pour tenter de sortir les Irlandais de leur paganisme. Mais il reste célèbre pour son sermon au Rock de Cashel. Pour illustrer la Sainte Trinité, il montre un trèfle. Un trèfle qui restera le symbole de l’Irlande et la couleur verte que tout le monde porte en ce jour de fête. Il baptise même, peu de temps après, le roi Aengus et ses frères. On pense que beaucoup de druides se convertirent et devinrent moines, créant trois monastères : Armagh, Damnach-Padraig et Sabhal-Padraig et des centaines de prieurés et d’écoles. La légende dit également que c’est par sa bénédiction que tous les serpents sont chassés d’Irlande. Une action qui symboliserait la conversion des Irlandais. Les serpents représentants Satan (responsable de l’ignorance du Dieu véritable). En 445, il crée le diocèse d’Armagh et instaure, au cours de multiples conciles, les canons et la discipline de l’Eglise d’Irlande. Il meurt le 17 mars 461 à Armagh, l’Irlande est chrétienne sans avoir compté un seul martyr. Il reste de lui plusieurs écrits dont ses Confessions. 

9782264033512« Parmi les peuples, je ne cesse d’exulter et de magnifier ton nom, où que je puisse me trouver et pas seulement quand tout va bien, mais aussi dans les difficultés. Quoi qu’il m’arrive, de bien ou de mal, je dois en conséquence l’accepter d’une âme égale, et toujours rendre grâce à Dieu qui m’a montré comment avoir en lui une foi indéfectible et sans limite ». (Profession de foi de saint Patrick)

Si vous souhaitez découvrir un peu plus l’histoire de l’Irlande et de ses rois, nous vous invitons à lire les aventures de Soeur Fidelma de Peter Treymayne. Roman policier tournant autour de la confrontation entre la civilisation celtique et païenne de l’Irlande et le christianisme qui s’implante. Fidelma est chrétienne, mais pétrie de culture druidique, et elle cherche à concilier ces deux faces de l’Irlande.

 Petite anecdote du jour: La légende dit que le service en deux temps de la bière Guiness ait une origine religieuse. Arthur Guiness aurait commencé à se servir une pinte quand sonna l’heure des vêpres. En revenant, il finit de remplir sa bière qui lui sembla meilleur depuis on a généralisé cette méthode de service en deux temps.