le direct Musique sacrée

Saint Maximilien Kolbe, rien que par Amour

« Celui qui aime Dieu quand tout va très bien ne peut affirmer avec certitude qu’il aime Dieu ». Saint Maximilien Kolbe a tout donné au Seigneur, à commencer par sa vie. 

La Sainte Vierge lui a soufflé sa vocation. Né en Pologne, à Zdùnska Wola,  Maximilien Kolbe (7 janvier 1894 – 14 août 1941 ) était plutôt turbulent. Un jour, alors que sa mère lui demande ce qu’il compte faire de sa vie, Maximilien reste profondément interpellé.  Il préfère alors demander à la Vierge Marie quelle sera sa vie. En guise de réponse, la vierge noire de Czestochowa lui donna deux couronnes: une blanche pour la pureté et une rouge pour le martyr. Maximilien prit les deux.

1471179379884En 1907, il décide de rentrer au séminaire chez les Franciscains conventuels et prononce ses vœux en 1914 mais il  ne sera ordonné prêtre que quatre ans plus tard, après son noviciat à Rome en  1918. Entre temps, Maximilien Kolbe fonde la Mission de l’Immaculée près de Varsovie. Fondant également une maison d’édition et une station radio, il veut promouvoir la vénération de la Vierge Marie. Au début de la seconde Guerre Mondiale, le père Maximilien aide des réfugiés polonais catholiques et juifs, ce qui lui vaudra d’être battu et emprisonné une première fois.

Sa vie bascule le 17 février 1941. La Gestapo l’arrête et le bat car il refuse de renier le Seigneur. Sous le matricule 16 670, il est transféré à Auschwitz. Il vécut dans la privation et les persécutions. Un matin, alors qu’un homme a disparu du bloc 41, les nazis sélectionnent dix hommes pour la potence en guise de représailles. Maximilien Kolbe souhaite prendre la place d’un père de famille. Il finira dans une cellule de 9 mètres avec les dix autres hommes. Après avoir soutenu ses compagnons et les avoir accompagnés jusqu’au trépas, un infirmier SS lui injecte du phénol le 14 août 1941. Son corps fut brûlé le lendemain, jour de l’Assomption. 

Saint Jean Paul II le canonisa le 10 octobre 1982. Franciszek Gajowniczek, le père de famille qui a eu la vie sauve grâce au père Maximilien, assista à la cérémonie. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime » dit l’évangile de St Jean, avec cette certitude, Saint Maximilien Golbe a rayonné par sa foi et son amour, au point d’en donner sa vie.