le direct Musique sacrée

Que fête-t-on à l’Assomption ?

Nous fêtons, le 15 août, l’Assomption de la Vierge, c’est-à-dire sa montée au ciel, sans avoir connu la corruption de la mort.


Retable de Veit Stoss représentant la Dormition au centre / Cracovie
Retable de Veit Stoss représentant la Dormition au centre / Cracovie

On célèbre cette fête dès le IV ème siècle, à Antioche, et au V ème siècle en Palestine. Il semble que la date du 15 août ait été choisie en Orient par l’empereur Maurice (582 – 603) pour commémorer l’inauguration d’une église dédiée à la Vierge montée au ciel.
Seul un écrit apocryphe du V ème siècle, La Dormition de Marie, évoque ses derniers instants. Entourée par les apôtres en prière, elle est emmenée au paradis par le Christ.

C’est le 1 er novembre 1950 que le pape Pie XII affirme la foi de l’Eglise en l’Assomption de la Vierge Marie par une définition dogmatique: « … Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et âme à la gloire céleste. »

Depuis que Louis XIII a placé le Royaume de France  sous la protection de la Notre Dame de l’Assomption, des processions sont organisées partout en France.

>> A lire l’Homélie de St Jean Paul II le 15 août 2001

>> A lire l’Homélie du pape Benoît XVI le 15 août 2012