le direct Musique sacrée

Il y a 20 ans à Paris : l’émergence de « la génération JMJ »

Il y a 20 ans, 1,2 millions de pèlerins venus du monde entier célébraient l’Eucharistie à Longchamp. Les Journées Mondiales de la Jeunesse de Paris créaient alors la surprise : l’émergence d’une « génération JMJ ». Radio Notre Dame y était.

Certains se souviennent encore de cette Tour Eiffel jaune surmontée d’une croix sur fond bleu avec une pointe de rouge entre ses piliers : le fameux logo des JMJ de 1997. Certains se rappellent des bénévoles avec leur t-shirt jaune et des pèlerins bigarrés. D’autres n’ont pas oublié l’arrivée de Jean-Paul II sur le Champs-de-Mars ou encore la veillée baptismale à Longchamp. Ce fut un tournant spirituel pour nombre de jeunes catholiques, ceux que l’on a ensuite appelés « la génération JMJ ». Ce fut aussi l’occasion d’un nouveau regard sur l’Eglise pour une grande part de la société française. Ce fut surtout un succès inattendu. Car, au départ, peu de personnes, notamment au sein des évêques de France, croyaient à ce rassemblement. C’est le cardinal-archevêque de Paris, Mgr Jean-Marie Lustiger qui a voulu ces JMJ, qui a tout fait pour qu’elles se réalisent et qui a gagné son Pari(s). A quelques heures de l’événement, Radio Notre Dame l’interrogeait sur son état d’esprit.

L’archevêque de Paris évoquait également ses attentes quant à ces JMJ.

Le cardinal Lustiger rappelait enfin l’importance de la figure de sainte Thérèse pour guider les jeunes lors de ces JMJ.

 


Tous étaient présents à Longchamp ces samedi 23 et dimanche 24 août 1997. Aucun n’a oublié la veillée durant laquelle Jean-Paul II a baptisé dix jeunes du monde entier. L’occasion pour le pontife, de rappeler le sens du baptême. 

Devant plus d’un million de pèlerins, le cardinal Lustiger pouvait alors remercier le pape et les jeunes. 

A son tour, Jean-Paul II clôturait les Journées Mondiales de la Jeunesse de Paris.