le direct Musique sacrée

Dominique Wolton et son livre entretien avec le pape François

Ce qu’il faut retenir de notre Grand Témoin, Dominique Wolton, auteur de « Politique et société », un livre entretien avec le pape François.


« Il ne lisait même plus mes questions avant les entretiens, il me disait mais allez y Dominique (…) j’étais très angoissé à chaque fois, on ne fait pas de questions/réponses avec relance avec le pape ». C’est dire avec quelle liberté le Saint-Père a laissé Dominique Wolton mener ces entretiens. « Il comprend très bien le français d’ailleurs » souligne le chercheur en communication du CNRS, quant à savoir si le pape lui a parlé d’un potentiel voyage en France, « il ne fait que des voyages à l’étranger dans des petits pays qui ne vont pas bien, mais ce n’est pas la venue d’un pape qui changera quoique ce soit dans notre pays (…) que ce soit la France ou l’Europe d’ailleurs, le pape l’appelle grand mère parce qu’il dit qu’elle a perdu sa fécondité «  commente Dominique Wolton.

Pour lui la communication du 21ème siècle « est bouffée par la technique alors que le fondement de la communication c’est l’humain (…) Internet c’est la rigidité. Il faut privilégier le contact humain, François est obligé d’utiliser internet c’est vrai, mais quand il était curé, puis évêque et enfin pape il n’a jamais cessé d’avoir un contact physique ». Pour le chercheur, il ne faut pas que le Vatican s’adapte à la communication moderne, parce que ça « ne suffira pas à assurer la paix, si l’Eglise devient trop moderne, elle fonce droit dans le mur ».

Enfin, Dominique Wolton a eu l’occasion d’échanger avec le pape sur les notions de laïcité, « François est pour une sainte laïcité, ce qu’il manque aux Français c’est la transcendance ». Le Saint-Père l’a souligné au cours de leurs entretiens : « il faut laisser la place à la laïcité pour qu’il y ait une place à la transcendance ». Même si vous êtes athée, la question de la métaphysique n’est jamais réglée.

 

 

 

Commentaires

  1. J’ai été si enthousiaste à l’écoute des propos de Dominique WOLTON que j’ai réécouté aujourd’hui.

    J’adhère à bien des points de son discours, notamment sur la standardisation de l’information et les bonnes nouvelles si rares dans les médias, y compris Radio Notre Dame.

    Oui, je crois que cela pourrait être une bonne chose que vous l’intégriez au Conseil d’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *