le direct Musique sacrée

Basilique de l’Annonciation : le souffle d’une communauté

Il faut prendre de la hauteur, un peu, pas trop, parce que sinon on ne peut voir cet escalier géant que forme Nazareth. Ce petit village, où passa par trois fois Jésus, compte aujourd’hui 80 000 habitants. Près de 70 % sont musulmans pour 30 % de chrétiens, des chrétiens qui ont un lieu de communion assez remarquable : la basilique de l’Annonciation. La tradition veut que ce soit dans ce lieu que la Vierge Marie a reçu la visite de l’ange Gabriel (Lc 1 ; 26-38).

Dans une heure l’Eglise sera pleine. Pleine parce que les chrétiens peu nombreux forment une famille, pour Marc, guide à Nazareth, ces chrétiens sont triplement minoritaires : « Ils sont arabes dans un pays majoritairement juif, ils sont chrétiens dans un monde arabe qui est majoritairement musulman et quand vous êtes catholique vous êtes minoritaire dans un monde chrétien qui est orthodoxe ou grecque. Quand vous commencez à couper le salami en petites tranches, vous vous retrouvez très peu nombreux, donc il y a un esprit de corps qui se fait autour de la communauté. Tout le monde se connaît ».

Vue de Nazareth (Copyright : Camille Meyer)
Vue de Nazareth (Copyright : Camille Meyer)

L’Eglise est récente, elle a été inaugurée en 1968, Paul VI viendra la visiter en 1964, une visite historique puisque c’est la première visite papale hors du Vatican, la basilique est alors en travaux, « il les a même fait un peu arrêtés parce qu’il trouvait que la basilique faisait trop noble, elle n’est donc pas finie. Quand on la visite on se rend compte qu’il y a des places qui ont été réservées pour recevoir des choses et que ces choses n’y sont pas. Il y a un endroit où par exemple ils avaient vraisemblablement prévu de mettre du marbre, et bien il n’y a rien. Le pape a dit arrêtons nous là », explique Marc aux pèlerins.

La grotte de l'Annonciation (Copyright : Camille Meyer)
La grotte de l’Annonciation (Copyright : Camille Meyer)

Il a fallu répondre à une demande de la communauté locale et répondre aussi à la demande des milliers pèlerins qui viennent visiter la grotte de l’Annonciation située au sous-sol de l’Eglise. La file d’attente fluctue avec l’arrivée des pèlerins, ce jour-là nous croiserons des Italiens, des Coréens, des Ghanéens et un autre groupe de Français. Il y a des milliers de personnes qui passent par jour, venant des quatre coins du monde admirer cet édifice moderne tout de blanc et de rouge, « elle fait un peu église byzantine mais en plus moderne », lâche Martine, de notre pèlerinage. Sur la façade, la Vierge Marie s’entoure de l’Ange Gabriel et des Évangélistes.

Vierge-Marie dans la cour de la Basilique de l'Annonciation (Copyright : Camille Meyer)

La Vierge Marie, omniprésente évidemment, lorsque vous entrez dans la cour, vous tombez sur des dizaines de mosaïques, « une magnifique tradition », sourit notre guide Marc, toutes les communautés dans le monde, ou presque, ont offert une vierge en mosaïque ou en carrelage. « Ces vierges de Nazareth sont représentées telle ces communautés se les représentent, ainsi la Chine a envoyé une Vierge au yeux bridés, les japonais, une vierge en kimono, l’Espagne a envoyé Notre Dame de Guadaloupe tout comme le Mexique. Quant à savoir pourquoi la France n’est pas représentée, c’est Marc qui prophétise « la fille aînée de l’Eglise ne peut pas dormir dehors, elle veille dans la basilique ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *